Un homme inculpé pour avoir voulu tuer Trump

Michael Sandford a essayé de désarmer un policier... (AP, John Locher)

Agrandir

Michael Sandford a essayé de désarmer un policier lors d'un rassemblement en faveur de Donald Trump le 18 juin au casino Treasure Island de Las Vegas, avant d'être maîtrisé par les forces de l'ordre.

AP, John Locher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse
Los Angeles

Un homme de 19 ans a été inculpé lundi au Nevada pour avoir tenté de voler l'arme d'un policier afin de tuer le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump lors d'un rassemblement à Las Vegas.

D'après une plainte déposée lundi au tribunal fédéral du Nevada, Michael Sandford a essayé de désarmer un policier lors d'un rassemblement en faveur de Trump le 18 juin au casino Treasure Island de Las Vegas, avant d'être maîtrisé par les forces de l'ordre.

«Sandford a révélé qu'il avait fait des plans pour venir à Las Vegas afin de tuer Trump», précise la plainte, déposée par un agent du Secret Service, le service de protection du président américain et d'autres personnalités, y compris les candidats à l'élection présidentielle.

L'accusé a reconnu qu'il n'aurait probablement pas pu tirer plus d'une ou deux balles et s'est dit convaincu qu'il aurait été tué par les forces de l'ordre pendant sa tentative, précise la plainte.

Geste planifié depuis un an

Michael Sandford, qui est citoyen britannique, a également confié aux enquêteurs qu'il avait acheté un billet pour un autre rassemblement à Phoenix, en Arizona, avec l'intention «d'essayer à nouveau de tuer [Donald] Trump» si son plan échouait à Las Vegas.

Le jeune homme a dit résider aux États-Unis depuis environ 18 mois. Il a tout d'abord vécu au New Jersey, avant de déménager en Californie.

Il a affirmé aux enquêteurs que «s'il était remis dans la rue demain, il essaierait à nouveau», selon la plainte. Le jeune homme a précisé qu'il planifiait de tuer Trump «depuis un an».

Michael Sandford s'est approché d'un agent du Secret Service, Ameel Jacob, affirmant vouloir «demander un autographe à Trump», puis a «tenté de saisir son arme».

L'homme a expliqué avoir choisi cet agent parce qu'il avait une arme en position déverrouillée.

Michael Sandford devait comparaître lundi en fin de journée, selon une porte-parole du bureau du procureur de Las Vegas.

En mars, un étudiant de 22 ans avait tenté de sauter sur la scène d'une réunion de campagne de Donald Trump pour dénoncer les propos racistes du milliardaire, mais avait été intercepté par des agents du Secret Service et poursuivi pour trouble à l'ordre public.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer