Plus de 65 millions de réfugiés et de déplacés dans le monde, un record

Une femme fait sécher des vêtements dans un... (Associated Press, Emrah Gurel)

Agrandir

Une femme fait sécher des vêtements dans un camp frontalier de la Turquie.

Associated Press, Emrah Gurel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press
Genève, Suisse

La persécution et les conflits qui déchirent des pays comme la Syrie et l'Afghanistan ont gonflé le nombre de réfugiés et de personnes déplacées à 65,3 millions l'an dernier, un record, a fait savoir lundi l'agence onusienne des réfugiés.

Les 60 millions de personnes déplacées dénombrées en 2014 constituaient le record précédent, depuis la Deuxième Guerre mondiale. Cette marque a toutefois été surpassée de 10 pour cent l'an dernier, quand l'Europe a croulé sous le poids de l'arrivée de centaines de milliers de réfugiés et de migrants, a dit lundi le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) au moment de dévoiler son rapport annuel «Global Trends Report», à l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés.

On comptait en 2015 12,4 millions de personnes nouvellement déplacées par les conflits, la persécution, la violence généralisée et les violations des droits de la personne. Seulement un faible pourcentage des personnes déplacées réussissent à s'installer ailleurs, principalement grâce aux programmes de l'ONU.

L'agence établie a Genève a demandé aux leaders européens et aux autres de faire davantage pour mettre fin aux conflits qui poussent les gens à quitte leur patrie.

Les réfugiés sont porteurs d'un message très clair, a dit Filippo Grandi, le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés: si vous ne réglez pas les problèmes, alors les problèmes viendront à vous.

24 déplacés chaque minute

L'UNHCR explique que 24 personnes ont été déplacées chaque minute de chaque journée l'an dernier - soit 34 000 personnes par jour - comparativement à chaque six minutes en 2014. Ces déplacements mondiaux ont pratiquement doublé depuis 1997 et ont bondi de 50 pour cent seulement depuis 2011 - quand la guerre syrienne a éclaté.

Plus de la moitié des réfugiés provenaient de la Syrie, de l'Afghanistan et de la Somalie.

La Turquie a accueilli le plus grand nombre de réfugiés pour une deuxième année consécutive, avec 2,5 millions de personnes qui arrivaient pratiquement toutes de Syrie. Le Pakistan en a accueilli 1,6 million et le Liban 1,1 million.

Le Canada, champion de l'accueil

Le Canada continue à bien faire. Les données de l'ONU révèlent que davantage de réfugiés sont devenus des citoyens du Canada que de n'importe quel autre pays l'an dernier, poursuivant la tendance lancée en 2014.

Environ 40,8 millions de personnes ont été déplacées à l'intérieur de leur propre pays par les conflits, tandis que 21,3 millions étaient des réfugiés et 3,2 millions des demandeurs d'asile.

M. Grandi a aussi appelé les pays à lutter contre la xénophobie qui est parfois engendrée par l'augmentation des populations de réfugiés et a dénoncé les barrières physiques et législatives qui freinent l'accès aux pays les plus riches de la planète.

Protéger les vulnérables

Par ailleurs, l'organisation humanitaire Human Rights Watch a demandé lundi à l'Union européenne de tenir compte de la protection des réfugiés syriens avant de les expulser vers la Turquie. Elle affirme que les réfugiés déportés vers ce pays n'ont pas accès à l'emploi, l'éducation et aux soins de santé.

HRW estime qu'il n'est pas suffisant de dire que les réfugiés hébergés en Turquie sont à l'abri des conflits.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer