Trudeau et Couillard dénoncent l'attaque survenue à Orlando

Au cours d'une brève allocution dans laquelle il... (La Presse Canadienne, Adrian Wyld)

Agrandir

Au cours d'une brève allocution dans laquelle il a annoncé la mort probable de l'otage canadien Robert Hall aux mains de djihadistes aux Philippines, le premier ministre Justin Trudeau a aussi partagé sa peine devant l'attaque terroriste d'Orlando.

La Presse Canadienne, Adrian Wyld

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

La Presse Canadienne

Justin Trudeau a dénoncé lundi l'attaque survenue dans une discothèque d'Orlando, en Floride, qui a fait 50 morts et des dizaines de blessés, dimanche.

Au cours d'une brève allocution dans laquelle il a annoncé la mort probable de l'otage canadien Robert Hall aux mains de djihadistes aux Philippines, le premier ministre a aussi partagé sa peine devant l'attaque terroriste d'Orlando.

«Les épouvantables attaques survenues cette fin de semaine à Orlando visant la communauté LGBTQ2 et la nouvelle d'aujourd'hui nous rappellent douloureusement que les actes de haine ou de violence sous quelque forme qu'ils soient ne doivent jamais être tolérés», a-t-il insisté.

Il a indiqué que le Parlement canadien avait placé son drapeau en berne «par solidarité pour nos amis et nos familles à Orlando», mais également pour souligner l'exécution de M. Hall.Le premier ministre québécois Philippe Couillard a déploré de son côté une attaque «violente, aveugle, non justifiable».

En marge de la Conférence de Montréal, il a souligné que deux drapeaux avaient été mis en berne au-dessus de l'Assemblée nationale, soit le drapeau américain, mais également le drapeau de la communauté LGBT.

«Il faut encore une fois réaffirmer notre rejet de la violence, notre détermination à lutter contre la violence et le terrorisme sous toutes ses formes, de façon bien sûr proportionnelle à la violence de ces gens, mais également d'agir en amont, d'avoir des sociétés plus inclusives, plus ouvertes à tous les points de vue», a-t-il déclaré.

Questionné à savoir si des mesures de sécurité additionnelles avaient été prises pour les événements comme celui auquel il participe lundi à Montréal, M. Couillard a fait savoir que tout incident du genre faisait maintenant l'objet d'un rehaussement systématique de la sécurité.

«Ce n'est pas loin, ce qui est arrivé. On a été nous-mêmes attaqués, on a eu des victimes québécoises. Souvenez-vous de Ouagadougou, par exemple, où le Québec n'était pas visé, mais clairement, on a eu des victimes qui étaient là», a-t-il rappelé.

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a renchéri en disant qu'aucun pays n'est à l'abri et qu'il «faut être en solidarité avec nos amis Américains et travailler plus fort que jamais pour la sécurité du monde».

Pour le maire de Montréal Denis Coderre, il faut bien sûr rester vigilant, mais la Ville a déjà un «plan de prévention et d'intervention», alors les citoyens ne doivent pas s'inquiéter, a-t-il expliqué.

«Il faut continuer, puis vivre de la même façon. Mais ceux qui doivent s'occuper de la sécurité s'en occupent», a-t-il précisé.

Selon Stéphane Dion, le gouvernement n'a eu aucun signe jusqu'à maintenant que des Canadiens pourraient figurer parmi les victimes du carnage d'Orlando.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer