Crue de la Seine: les musées sur le qui-vive

  • À Paris, les eaux brunâtres de la Seine restaient samedi à un niveau spectaculaire, recouvrant totalement les voies sur berge et une bonne partie des piles des ponts. (AFP, Dominique Faget)

    Plein écran

    À Paris, les eaux brunâtres de la Seine restaient samedi à un niveau spectaculaire, recouvrant totalement les voies sur berge et une bonne partie des piles des ponts.

    AFP, Dominique Faget

  • 1 / 11
  • Le château de Chambord, à 170 kilomètres au sud-ouest de Paris, partiellement inondé après que le Cosson soit sorti de son lit. (AFP, GUILLAUME SOUVANT)

    Plein écran

    Le château de Chambord, à 170 kilomètres au sud-ouest de Paris, partiellement inondé après que le Cosson soit sorti de son lit.

    AFP, GUILLAUME SOUVANT

  • 2 / 11
  • Vue de la tour Eiffel qui semble avoir les pieds dans l'eau (AFP, KENZO TRIBOUILLARD)

    Plein écran

    Vue de la tour Eiffel qui semble avoir les pieds dans l'eau

    AFP, KENZO TRIBOUILLARD

  • 3 / 11
  • À Paris, les eaux brunâtres de la Seine restaient samedi à un niveau spectaculaire, recouvrant totalement les voies sur berge et une bonne partie des piles des ponts. (AP, Jerome Delay)

    Plein écran

    À Paris, les eaux brunâtres de la Seine restaient samedi à un niveau spectaculaire, recouvrant totalement les voies sur berge et une bonne partie des piles des ponts.

    AP, Jerome Delay

  • 4 / 11
  • La statue du zouave au pont de l'Alma, à Paris (AFP, Joel Saget)

    Plein écran

    La statue du zouave au pont de l'Alma, à Paris

    AFP, Joel Saget

  • 5 / 11
  • Une voiture complètement submergée par l'eau de la Seine, dans une section où le stationnement est interdit. (AP, Jerome Delay)

    Plein écran

    Une voiture complètement submergée par l'eau de la Seine, dans une section où le stationnement est interdit.

    AP, Jerome Delay

  • 6 / 11
  • Les bords de la Seine sont inaccessibles à Paris. (AFP, KENZO TRIBOUILLARD)

    Plein écran

    Les bords de la Seine sont inaccessibles à Paris.

    AFP, KENZO TRIBOUILLARD

  • 7 / 11
  • Résidents évacués à Nemours, l'une des villes les plus touchées, où l'eau a dépassé des niveaux historiques. (AP, François Mori)

    Plein écran

    Résidents évacués à Nemours, l'une des villes les plus touchées, où l'eau a dépassé des niveaux historiques.

    AP, François Mori

  • 8 / 11
  • Citoyenne de Longjumeau, à 20 kilomètres de Paris (AFP, KENZO TRIBOUILLARD)

    Plein écran

    Citoyenne de Longjumeau, à 20 kilomètres de Paris

    AFP, KENZO TRIBOUILLARD

  • 9 / 11
  • À Simbach am Inn, en Allemagne, le niveau de l'eau est monté par endroits jusqu'aux toitures. (AFP, Christof Stache)

    Plein écran

    À Simbach am Inn, en Allemagne, le niveau de l'eau est monté par endroits jusqu'aux toitures.

    AFP, Christof Stache

  • 10 / 11
  • Vue aérienne de la centrale électrique des trains de la SNCF, à Blois, à quelque 200 kilomètres au sud-ouest de Paris (AFP, GUILLAUME SOUVANT)

    Plein écran

    Vue aérienne de la centrale électrique des trains de la SNCF, à Blois, à quelque 200 kilomètres au sud-ouest de Paris

    AFP, GUILLAUME SOUVANT

  • 11 / 11

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Antoine FROIDEFOND
Agence France-Presse
Paris

Les grands musées parisiens situés le long de la Seine sont en état d'alerte face à la crue du fleuve qui les contraint à mettre une partie de leurs collections à l'abri, un exercice auquel ils se préparent depuis plusieurs années.

Musée le plus visité au monde avec quelque 9 millions de personnes par an, le Louvre sera fermé vendredi pour évacuer «à titre préventif» des oeuvres stockées dans ses réserves.

Sur la rive opposée, le musée d'Orsay est également sur le pied de guerre: il a annulé sa nocturne jeudi pour permettre la mise en place d'un «plan de protection».

Le niveau de la Seine a atteint jeudi 5,13 mètres à Paris et devrait monter vendredi entre 5,30 et 5,90 m, loin toutefois des 8,62 m de la grande crue de 1910. Des marques sur les quais indiquent encore aux Parisiens le niveau d'eau atteint cette année-là.

Au Louvre, «l'objectif est de mettre à l'abri les oeuvres situées dans les zones inondables en les déplaçant dans les étages supérieurs», a indiqué la direction. Une opération qui mobilise tout le personnel volontaire de l'établissement.

Le musée dispose depuis 2002 d'un plan de prévention des risques d'inondation qui prévoit notamment de créer un fichier des oeuvres devant être montées dans les étages et d'organiser des exercices réguliers. Le 8 mars, les employés ont ainsi participé à une simulation pendant une journée entière de l'évacuation des oeuvres présentées dans le sous-sol du département des Arts de l'islam.

Le Quai Branly mieux protégé

Même démarche à Orsay, qui a accueilli l'an dernier 3,4 millions de visiteurs. Le musée a également organisé plusieurs exercices cette année. Une cellule de crise a été constituée au sein de l'établissement, installé dans une ancienne gare en plein coeur de Paris. Elle doit notamment s'assurer de la présence de suffisamment de personnels pour déplacer les réserves jusqu'aux salles d'exposition en cas d'alerte.

Celle-ci sera déclenchée si le niveau de la Seine atteint 5,50 m et le musée sera alors immédiatement fermé au public.

Si Orsay a déjà transféré une bonne partie de ses réserves dans des bâtiments de stockage extérieurs, ce n'est pas encore le cas du Louvre. L'établissement a prévu de le faire à l'horizon 2019. En attendant, des dispositifs de pompage et de ralentissement de la propagation des eaux ont été installés dans les sous-sols.

Au musée des arts premiers du Quai Branly qui fête son 10e anniversaire, toujours en bord de Seine, mais du côté de la Tour Eiffel, les risques d'inondation ont été pris en compte dès sa conception.

Tout le bâtiment est ceinturé par une paroi moulée sur 20 à 30 m de profondeur qui assure l'étanchéité et un merlon (levée de terre) d'argile a été édifié côté Seine. En outre, les oeuvres classées prioritaires ont été préconditionnées pour un transport rapide.

Plusieurs régions touchées

Une voiture renversée par les flots à Simbach... (AP, Matthias Schrader) - image 3.0

Agrandir

Une voiture renversée par les flots à Simbach am Inn, en Allemagne

AP, Matthias Schrader

Les fortes crues qui touchent la France depuis mardi ont atteint la capitale jeudi, alors qu'en Allemagne elles ont fait au moins neuf morts.

Ces inondations, provoquées par des pluies exceptionnelles, ont emporté un cavalier tombé à l'eau en région parisienne. Son cheval a pu regagner la berge mais l'homme de 74 ans a été retrouvé deux heures plus tard en aval sur le cours de la rivière.

Un total de 13 départements français restaient en alerte, avec plus de 19 000 foyers privés d'électricité.

À Nemours, l'une des villes les plus touchées à 80 km au sud de Paris, l'eau a dépassé des niveaux historiques mais avait lentement entamé une décrue jeudi.

Face aux importants dégâts matériels constatés en amont de Paris, «l'état de catastrophe naturelle sera reconnu», a promis le président François Hollande.

Dans cette ville comme à Longjumeau, à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale, les barques naviguaient dans le centre-ville inondé depuis mercredi, ramenant sur la terre ferme les habitants privés d'électricité et de chauffage.

Neuf morts en Bavière

En Bavière, dans le sud de l'Allemagne, le bilan des inondations s'est alourdi jeudi à neuf morts. De plus, trois personnes sont portées disparues, un homme de 65 ans et un couple âgé pour lesquels la police bavaroise a déclaré craindre le pire.

Épicentre des inondations mercredi, Simbach-am-Inn a vu le niveau de l'eau baisser dans les rues de la ville, après être monté par endroits jusqu'aux toitures.

C'est dans cette petite ville proche de la frontière autrichienne que les plongeurs ont découvert dans des maisons les corps de quatre femmes.

Jeudi, les troncs du stock de bois d'une scierie étaient charriés par les eaux dans le centre de Simbach-am-Inn, où la plupart des commerces ont été dévastés par les eaux et par ce qu'elles charrient.

Dans l'Autriche voisine, où les pompiers étaient intervenus à plusieurs centaines de reprises dans l'ouest du pays mercredi, la situation était quasiment revenue à la normale jeudi. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer