• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Monde 
  • > Abandonné par ses parents, un petit Japonais est porté disparu depuis 5 jours 

Abandonné par ses parents, un petit Japonais est porté disparu depuis 5 jours

Des militaires et des civils tentent de retrouver... (Kyodo News via AP, Daisuke Suzuki)

Agrandir

Des militaires et des civils tentent de retrouver l'enfant jugé trop turbulent par ses parents, qui l'ont laissé en forêt pour le punir.

Kyodo News via AP, Daisuke Suzuki

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press
Tokyo, Japon

Un garçonnet japonais de sept ans est porté disparu depuis cinq jours après avoir été abandonné en bordure d'une forêt par ses parents qui le trouvaient trop turbulent.

Yamato Tanooka manque à l'appel depuis samedi. Ses parents ont dit aux policiers avoir voulu le punir pour avoir lancé des cailloux aux voitures et aux passants pendant qu'il jouait sur le bord d'une rivière, plus tôt pendant la journée.

Environ 180 secouristes, dont des soldats, tentent de retrouver l'enfant dans un secteur boisé d'Hokkaido, l'île la plus nordique de l'archipel japonais.

L'enfant n'a pas été revu depuis qu'il a été abandonné et sa disparition fait les manchettes nationales. Plusieurs prient pour sa sécurité, mais d'autres dénoncent vertement les parents en se demandant s'il s'agissait d'une forme de discipline ou de mauvais traitements.

Pour le «discipliner»

Ses parents ont tout d'abord raconté aux policiers d'Hokkaido l'avoir perdu de vue pendant qu'ils cueillaient des légumes sauvages, avant de finalement admettre qu'ils l'avaient expulsé de la voiture pour le «discipliner». Le père a été incapable de le retrouver quand il est revenu sur place quelques minutes plus tard.

Le père a déclaré aux médias être désolé de son geste. Il a ensuite expliqué avoir menti parce qu'il était honteux d'avoir causé une telle opération de secours.

Militaires à la rescousse

Afin d'augmenter les chances de retrouver le garçon, 70 militaires se sont joints aux 120 pompiers, policiers et bénévoles pour passer au peigne fin jeudi une vaste zone de l'île montagneuse.

Les secouristes doivent faire preuve de vigilance, cette zone étant réputée pour être le lieu d'habitats de plusieurs ours sauvages.

La police pourrait déposer des accusations de négligence contre les parents. Avec AFP

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer