L'ONU demande de protéger les hôpitaux

Plus de 50 personnes ont été tuées mercredi... (AFP, Karam Al-Masri)

Agrandir

Plus de 50 personnes ont été tuées mercredi dernier quand un hôpital d'Alep, dans le nord de la Syrie, a été bombardé. Le seul pédiatre de la région a alors été tué.

AFP, Karam Al-Masri

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press
New York

Une résolution adoptée à l'unanimité mardi par le Conseil de sécurité des Nations Unies demande à tous les belligérants de protéger les installations médicales et ceux qui soignent les blessés en zone de conflit.

Cette résolution a été adoptée en réponse à une multiplication des attaques contre les hôpitaux et les employés médicaux.

La résolution demande à tous les pays de traîner devant la justice les responsables de telles attaques, ce qui ne se produit essentiellement jamais.

Le Conseil de sécurité s'est grandement inquiété que le nombre d'attaques soit en hausse, même si le droit international impose aux combattants de protéger les employés médicaux, les installations médicales, les malades et les blessés. Il rappelle à tous les belligérants qu'une attaque contre un hôpital ou un endroit où sont soignés les blessés et les malades constitue un crime de guerre.

Plus de 50 personnes ont été tuées mercredi dernier quand un hôpital d'Alep, dans le nord de la Syrie, a été bombardé. Le seul pédiatre de la région a alors été tué.

Plusieurs intervenants qui ont pris la parole mardi ont rappelé que des hôpitaux ont aussi été attaqués en Afghanistan, en Irak, au Yémen, au Soudan du Sud, en République centrafricaine et dans d'autres zones de conflit.

«Épidémie d'attaques»

La présidente internationale de Médecins sans frontières, la pédiatre québécoise Joanne Liu, a dénoncé une «épidémie d'attaques» et déclaré que «les hôpitaux et les patients ont été traînés sur le champ de bataille».

S'adressant directement aux 15 membres du Conseil de sécurité, elle a déclaré que le Conseil a la responsabilité de protéger la paix internationale et la sécurité. Pourtant, a-t-elle dit, quatre de ses cinq membres permanents - les États-Unis, la Russie, la France et le Royaume-Uni - «ont, d'une manière ou d'une autre, été associés à des coalitions responsables d'attaques contre des infrastructures de santé au cours de la dernière année».

«Celles-ci incluent la coalition menée par l'OTAN en Afghanistan, la coalition saoudienne au Yémen et la coalition syrienne appuyée par la Russie», a dit la docteure Liu.

Elle a exigé que la résolution ne soit pas qu'une «rhétorique vide» et demandé à ces quatre pays, spécifiquement, de prendre leurs responsabilités, en donnant l'exemple à tous les pays et en «cessant ces attaques».

«La médecine ne doit pas être une occupation mortelle, a-t-elle dit. Les patients ne doivent pas être massacrés dans leurs lits.»

Le président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer, a dit qu'une étude menée par son organisation recense depuis trois ans, dans 11 pays touchés par la guerre, 2400 attaques contre des patients, des employés médicaux, des installations médicales, des ambulances et d'autres moyens de transport.

«On parle de plus de deux attaques par jour, chaque jour, pendant trois ans», a-t-il déclaré au Conseil après le vote, avant d'ajouter que ces attaques représentent trop souvent «des violations évidentes du droit humanitaire international».

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a dit que chaque pays doit faire plus que simplement condamner les attaques, en agissant pour protéger les hôpitaux et leurs employés et en punissant les responsables.

La résolution condamne «l'impunité répandue» liée à ces attaques et demande aux gouvernements de mener des enquêtes indépendantes sur les violations. Les responsables des attaques, a dit la docteure Liu, ne peuvent pas être «les enquêteurs, les juges et les jurés».

La résolution demande au secrétaire général de présenter rapidement au Conseil de sécurité des recommandations pour prévenir les attaques contre toutes les installations médicales.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer