Donald Trump veut mettre Ted Cruz K.-O.

En Indiana, Donald Trump recueille 49 % des... (AP, Michael Conroy)

Agrandir

En Indiana, Donald Trump recueille 49 % des intentions de vote des républicains, contre 34 % pour Ted Cruz, selon un sondage NBC/Wall Street Journal.

AP, Michael Conroy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse
Washington

Tout le suspense de la course à l'investiture républicaine pour la Maison-Blanche se concentre cette semaine sur l'État de l'Indiana, dont la primaire mardi pourrait rapprocher encore un peu plus Donald Trump de la victoire.

Le milliardaire et son principal rival, le sénateur du Texas Ted Cruz, arpentaient cet État industriel lundi dans l'espoir de remporter les 57 délégués républicains en jeu, le plus grand lot avant la Californie, le 7 juin.

«Si on gagne dans l'Indiana, c'est fini», a affirmé Donald Trump dimanche à Terre Haute. «Et après, on pourra se concentrer sur Hillary la malhonnête», a-t-il ajouté.

Donald Trump recueille 49 % des intentions de vote des républicains, contre 34 % pour Ted Cruz, selon un sondage NBC/Wall Street Journal. Si les électeurs confirmaient cette tendance dans les urnes, l'homme d'affaires ferait un pas de géant vers l'investiture. En cas de défaite du favori, Ted Cruz pourrait en revanche clamer que les primaires ne sont pas jouées, prolongeant le suspense jusqu'au 7 juin. Toute l'incertitude concerne en effet la capacité de Donald Trump à atteindre la barre des 1237 délégués qui lui garantirait l'investiture sans devoir passer par un vote imprévisible des délégués au congrès de Cleveland, en juillet.

Il en a aujourd'hui environ 1000 et doit obtenir un peu moins de la moitié des délégués restant à attribuer.  

Sanders garde espoir

La favorite démocrate est dans une situation beaucoup plus favorable. Hillary Clinton peut se permettre de perdre les prochains scrutins, tant son avance en nombre de délégués est écrasante. Dans l'Indiana, elle devance modestement Bernie Sanders dans les sondages.

Avec quelque 2176 délégués, il lui suffit de récupérer environ 20 % du millier de délégués restants pour atteindre la majorité de 2383.

Bernie Sanders ne s'avoue pas vaincu et tente de persuader les superdélégués de voter pour lui. Ce sont les gouverneurs démocrates, les élus démocrates au Congrès et les responsables du parti. Sur plus de 700, au moins 500 se sont engagés pour Clinton. Il dénonce cet appui de l'appareil et fait valoir que les sondages montrent qu'il battrait Donald Trump plus facilement qu'elle. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer