Une piste cyclable construite pour les JO de Rio s'effondre

Inaugurée en janvier, la piste cyclable avait coûté quelque... (AFP, Christophe Simon)

Agrandir

Inaugurée en janvier, la piste cyclable avait coûté quelque 12,6 millions $.

AFP, Christophe Simon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse
Rio de Janeiro

Deux personnes sont mortes et une personne était portée disparue jeudi après l'effondrement partiel d'une piste cyclable construite en bord de mer à Rio de Janeiro en vue des Jeux olympiques.

Deux des corps ont été repêchés en mer, a déclaré un porte-parole des pompiers. On compte également «un disparu», a-t-il ajouté, alors que les recherches ont mobilisé des pompiers, des hélicoptères et des plongeurs.

Les corps des victimes, recouverts de couvertures, ont été déposés par les secouristes sur la plage de Sao Conrado, très touristique, a constaté un vidéaste de l'AFP.

L'une d'elles a été identifiée par ses proches comme un homme de 54 ans qui faisait son jogging quand l'accident est survenu, sur un nouveau tronçon longeant la corniche, dans le quartier Barra da Tijuca.

Trois autres personnes ont pu être secourues.

Située en bord de mer, la piste de quatre kilomètres, reliant les quartiers touristiques de Copacabana et d'Ipanema au Village olympique, avait été inaugurée en janvier dans le cadre de l'aménagement de la ville pour les Jeux, qui se tiendront du 5 au 21 août. Elle avait coûté quelque 12,6 millions $.

«Ce qui s'est passé est impardonnable, j'ai ordonné une enquête immédiate et je suis en train de rentrer du Brésil pour suivre de près» les opérations, a annoncé dans un communiqué le maire de Rio, Eduardo Paes, qui se trouvait en Grèce pour la cérémonie au cours de laquelle la flamme des JO de Rio a été allumée jeudi.

La faute des vagues

Selon les premiers éléments, de fortes vagues seraient à l'origine de cet effondrement d'une cinquantaine de mètres de piste.

«Je venais de passer à vélo quand il y a eu une vague très forte. Elle a frappé le mur et est montée à 4 ou 5 mètres. On a vu tomber cinq personnes qui circulaient aussi à vélo. La mer était très agitée aujourd'hui», a déclaré à l'AFP Damian Pinheiro de Araujo, un retraité de 60 ans.

Un groupe de cyclistes a appelé à manifester dès jeudi pour protester contre l'insécurité sur les routes pour les deux-roues.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer