Débat acrimonieux pour Clinton et Sanders à New York

Hillary Clinton et Bernie Sanders ont débattu jeudi... (AP, Seth Wenig)

Agrandir

Hillary Clinton et Bernie Sanders ont débattu jeudi soir avant l'importante élection primaire à New York.

AP, Seth Wenig

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections américaines

International

Élections américaines

Nos voisins du sud voteront le 8 novembre pour choisir le 45e président des États-Unis. Celui-ci, ou celle-ci, entrera en fonction le 20 janvier 2017. »

Brigitte Dusseau
Agence France-Presse
New York

Hillary Clinton et Bernie Sanders se sont livrés à des échanges acrimonieux, jeudi soir, remettant tous les deux en question leur capacité à assumer le rôle de président dans le cadre d'un débat démocrate qui s'est tenu quelques jours avant l'importante élection primaire à New York.

Le sénateur du Vermont Bernie Sanders a rappelé une fois de plus que Mme Clinton avait appuyé l'impopulaire guerre en Irak, en 2003, et qu'elle était en faveur des accords de libre-échange. Il l'a également critiquée pour avoir accepté l'argent des riches comités d'action politique.

Il a toutefois reconnu que l'ex-secrétaire d'État avait toute «l'expérience et l'intelligence» nécessaires pour diriger les États-Unis.

Hillary Clinton n'a pas caché son irritation face aux déclarations passées de son adversaire, qui avait remis en doute ses qualifications. Mme Clinton a rétorqué qu'elle avait été «qualifiée de plusieurs choses dans (sa) vie», mais que cette attaque était «une première».

Elle lui a rapidement renvoyé la balle, laissant entendre qu'il n'avait pas assez de jugement pour devenir le commandant en chef du pays.

L'élection primaire à New York revêt une importance particulière pour les deux candidats démocrates. Hillary Clinton a été sénatrice de l'État dans les années 2000, alors que M. Sanders a grandi dans le quartier Brooklyn.

Une victoire pour Mme Clinton pourrait porter un dur coup à la campagne de Bernie Sanders qui profite d'un élan depuis quelques semaines. Mais si c'est Bernie Sanders qui parvenait à remporter New York, le clan Clinton serait fortement ébranlé après avoir mordu la poussière dans d'autres États, dont le Wisconsin plus tôt ce mois-ci.

Malgré ces gains importants pour Bernie Sanders, Mme Clinton détient une avance confortable dans la course aux délégués.

Hillary Clinton s'est assuré l'appui de 1289 délégués au terme des primaires et des caucus des derniers mois alors que M. Sanders en a reçu 1038. En prenant compte des superdélégués, Mme Clinton récolte 1758 délégués, contre 1069 pour M. Sanders.

Un candidat doit atteindre le seuil de 2383 délégués pour remporter l'investiture démocrate. Pour y arriver, Bernie Sanders devrait gagner 68 pour cent des délégués et superdélégués restants.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer