Le Wyoming à Sanders, le Colorado à Cruz

Les prières des partisans de Ted Cruz à... (AP, Brennan Linsley)

Agrandir

Les prières des partisans de Ted Cruz à la convention républicaine du Colorado ont porté leurs fruits. Donald Trump est reparti bredouille, samedi, Ted Cruz ayant remporté les 13 sénateurs restants du Colorado.

AP, Brennan Linsley

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Nicolas Riccardi
Associated Press
Colorado Springs

Le sénateur Bernie Sanders a enregistré une autre victoire, samedi, en remportant les caucus de l'État du Wyoming, tandis que le sénateur républicain Ted Cruz a réussi à s'assurer l'appui de tous les délégués du Colorado.

M. Sanders a remporté sept des huit dernières courses dans les États, mais au Wyoming, les candidats ont fini à égalité en termes de délégués. Bernie Sanders et Hillary Clinton ont récolté chacun sept délégués.

Ces résultats dans le Wyoming ne changeront donc pas le cours des choses. L'ex-secrétaire d'État a récolté jusqu'à maintenant 1287 délégués, par rapport à 1037 pour M. Sanders. En tenant compte des superdélégués, l'écart se creuse encore davantage: Mme Clinton reçoit 1756 délégués, contre 1068 pour M. Sanders. Il faut 2383 délégués pour remporter l'investiture démocrate.

De son côté, le républicain Ted Cruz a remporté samedi les 13 sénateurs restants du Colorado, contre son rival et meneur de la course, Donald Trump, qui est reparti bredouille. M. Cruz avait déjà reçu l'appui de 21 délégués de cet État en date de vendredi.

Le milliardaire Donald Trump détient toujours une avance confortable sur le plan national, mais il semble y avoir une réelle possibilité qu'aucun des candidats n'atteindra les 1237 délégués nécessaires pour remporter l'investiture à la convention nationale du parti, qui se tiendra au mois de juillet.

Prochain arrêt, New York

Les candidats de tous les partis se préparaient déjà samedi à l'importante élection primaire de New York, le 19 avril.

Donald Trump n'a pas fait campagne au Colorado, samedi - seulement ses organisateurs étaient sur le terrain. Le magnat de l'immobilier a préféré se rendre au mémorial du 11 septembre, à Manhattan.

John Kasich, celui qui est troisième dans la course aux délégués républicains, était aussi à New York.

Quant à Ted Cruz, il était à Las Vegas samedi soir, où il a dit à ses partisans que l'élection de M. Trump à la tête des républicains provoquerait un «bain de sang» pour le parti à la prochaine élection présidentielle.

Du côté démocrate, M. Sanders, qui a grandi dans le quartier Brooklyn à New York, a attaqué Mme Clinton, qui s'était établie à New York en 2000 lorsqu'elle s'était présentée au Sénat.

«Rappelez-vous, c'est l'État d'origine d'adoption de Hillary Clinton. Ce n'est pas un crime, mais je voulais le souligner», a-t-il déclaré devant des partisans.

Pour sa part, Hillary Clinton a fait un arrêt de campagne dans le quartier Brooklyn, où elle a reconnu qu'elle devait s'assurer une «grande victoire» à New York.

Après l'annonce de sa défaite au Wyoming, Mme Clinton a dit à des partisans qu'elle voulait «envoyer un message fort» le 19 avril et ainsi commencer à unifier le parti.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer