Les débris trouvés au Mozambique «presque certainement» issus du MH370

Un débris qui serait «très probablement» issu de... (Agence France-Presse)

Agrandir

Un débris qui serait «très probablement» issu de l'avion MH370.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Glenda Kwek
Agence France-Presse
Sydney

Deux débris découverts au Mozambique proviennent «presque certainement» du MH370 de la Malaysia Airlines, ont annoncé jeudi l'Australie et la Malaisie, à la pointe des opérations pour résoudre ce qui reste l'une des plus grandes énigmes de l'aviation civile.

Jusqu'à présent, la seule preuve que le Boeing 777 s'est écrasé était un fragment d'aile retrouvé en juillet à La Réunion et appartenant, selon les autorités malaisiennes et la justice française, à l'avion disparu.

Les circonstances et le lieu de la disparition de l'appareil, qui s'était volatilisé le 8 mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord, demeurent un mystère.

L'Australie, qui coordonne les recherches en mer du MH370, a reçu deux débris récemment découverts sur le littoral du Mozambique.

«La conclusion des analyses est que les débris proviennent presque certainement du MH370», a déclaré jeudi dans un communiqué le ministre australien des Transports Darren Chester, précisant qu'ils correspondaient aux panneaux que l'on peut trouver à bord d'un Boeing 777 de la Malaysia.

«Retrouver ce genre de débris sur la côte Est de l'Afrique est cohérent avec les dérives modélisées par l'agence CSIRO et confirme le bien-fondé de nos efforts de recherche dans le sud de l'océan Indien», a-t-il ajouté.

Les deux débris, qui ont notamment été vus par des experts de Boeing, sont d'une part une pièce de 57 cm sur 90 cm portant l'inscription «No Step», découverte début mars par un touriste américain dans la station balnéaire de Vilankulo. Et d'autre part une pièce d'un mètre de long trouvée en décembre par un adolescent sud-africain.

Dans un communiqué, le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong Lai, a précisé que, selon les enquêteurs, les «dimensions, matériaux et la construction» des deux débris correspondaient aux spécifications des Boeing 777.

«La peinture et la sérigraphie des deux parties correspondent à celles utilisées par la Malaysia Airlines», ajoute-t-il.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer