Des assaillants ouvrent le feu sur une plage de la Côte d'Ivoire

Les forces policières évacuent des gens après une... (Agence France-Presse)

Agrandir

Les forces policières évacuent des gens après une fusillade dans un hôtel de Grande Bassam.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Robbie Corey-Boulet
Associated Press
Abidjan

Des assaillants ont ouvert le feu à Grand-Bassam, une station balnéaire de la Côte d'Ivoire, dimanche. Des photos publiées sur les réseaux sociaux - prises sur la scène du carnage selon les apparences - montrent plusieurs corps inanimés sur une plage.

Le président du pays, Alassane Ouattara, a fait état de 16 morts - 14 civils et deux membres des forces spéciales - sans compter les agresseurs.

Le gouvernement ivoirien a indiqué que les forces de sécurité avaient «neutralisé» six hommes armés qui ont attaqué trois hôtels. Le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité Hamed Bakayoko a dit, sur le compte Twitter du gouvernement, que des opérations de ratissage étaient en cours. Il a exhorté la population à garder son calme.

Des coups de feu ont été entendus dans la ville, une destination de week-end populaire pour les Ivoiriens et les étrangers, a affirmé Josiane Sekongo qui demeure en face d'un des nombreux hôtels que compte ce lieu touristique. Les gens ont fui la plage dès que les premiers coups de feu ont retenti. Il s'agit du troisième site touristique majeur à subir une attaque terroriste en Afrique occidentale depuis novembre.

Grand-Bassam est situé à environ 40 km d'Abidjan, dans le sud-est du pays.

Les forces de sécurité ont réagi alors que les résidants se sont cachés chez eux.

Plusieurs corps ont été découverts sur la plage... (AFP, Sia-Kambou) - image 2.0

Agrandir

Plusieurs corps ont été découverts sur la plage de Grand-Bassam, après qu'un commando lourdement armé a ouvert le feu dans la station balnéaire, où 14 civils et deux soldats ont perdu la vie. 

AFP, Sia-Kambou

Sur la plage

Un employé de la réception de l'hôtel Étoile du Sud a indiqué que l'attaque s'était déroulée sur la plage. «Nous ne savons pas d'où ils venaient, nous ne savons pas où ils sont partis», a-t-il dit.

Le propriétaire de l'hôtel Jacques Able a dit qu'une personne avait été tuée dans son établissement.

Un journaliste, Marcel Guy, a raconté avoir vu au moins quatre corps sur la plage située tout près de l'immeuble. Quatre hommes armés de Kalashnikov ont fait irruption sur la plage et ont approché deux enfants en leur parlant en arabe. Un des enfants s'est agenouillé pour prier tandis que l'autre a été abattu.

Une délégation de l'ambassade américaine était à Grand-Bassam, dimanche, mais rien ne semble démontrer un lien entre cette elle et l'attaque terroriste.

La ville historique de Grand-Bassam est classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer