Plus de 13 000 réfugiés coincés en Grèce

La Macédoine, voisine de la Grèce, refuse l'entrée... (AFP)

Agrandir

La Macédoine, voisine de la Grèce, refuse l'entrée à presque tous les migrants, sauf à quelques réfugiés irakiens ou syriens.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Elena Bacatoros
Associated Press
Idomeni

Entre 13 000 et 14 000 réfugiés sont coincés à Idomeni, et de 6000 à 7000 autres sont hébergés dans des camps de réfugiés à travers la région, a affirmé Apostolos Tzitzikostas, le gouverneur de la région de la Macédoine-Centrale. Cela signifie que sa région traite présentement 60 pour cent du nombre total de migrants dans le pays.

Le gouverneur régional a exhorté, samedi, le gouvernement grec à déclarer l'état d'urgence dans la région entourant le village frontalier d'Idomeni, où des milliers de migrants sont bloqués en raison de restrictions le long de leur route vers l'Europe de l'Ouest.

La Macédoine, voisine de la Grèce, refuse l'entrée à presque tous les migrants, sauf à quelques réfugiés irakiens ou syriens. D'autres pays plus au nord le long du corridor migratoire ont adopté des restrictions semblables. Cela a causé un énorme goulot d'étranglement en Grèce où affluent chaque jour des centaines de migrants, par bateau depuis la Turquie.

Passer la frontière

Les autorités grecques rapportent que seules 184 personnes ont passé la frontière en 24 heures, entre vendredi et samedi matin. Une centaine d'autres ont pu entrer entre 6h et 18h.

De passage à Idomeni samedi, le gouverneur a demandé à l'ancienne Yougoslavie d'ouvrir immédiatement ses frontières, et à l'Union européenne d'appliquer des sanctions «sévères» contre les pays qui ferment leurs portes aux réfugiés.

Sa région a besoin de mesures d'urgence pour que les autorités régionales puissent obtenir de la nourriture et du matériel d'urgence pour soutenir les réfugiés et améliorer leurs conditions de vie. Il a aussi demandé au gouvernement central un plan exhaustif de gestion de la crise des migrants.

Le camp de réfugiés d'Idomeni a une capacité d'accueil de 2000 personnes.

Des centaines de femmes, d'hommes et d'enfants arrivent au pays chaque jour et marchent plus de 15 kilomètres jusqu'à un camp de fortune. Les autorités grecques ont tenté de décourager les migrants de faire le voyage jusque là, étant donné l'énorme délai, mais beaucoup préfèrent attendre à la frontière que dans d'autres camps de réfugiés, dans l'espoir d'atteindre l'imposante file d'attente.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer