Élections en Iran: réformistes et conservateurs modérés en avance

Selon des premiers sondages à la sortie des... (AP, Ebrahim Noroozi)

Agrandir

Selon des premiers sondages à la sortie des urnes, aucune des trois factions politiques rivales n'obtiendrait une majorité dans le Parlement de 290 sièges.

AP, Ebrahim Noroozi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press

Les réformistes et les conservateurs modérés semblaient avoir le dessus aux élections législatives en Iran selon des résultats préliminaires, laissant croire que le président Hassan Rohani aura une assemblée plus amicale pour poursuivre son ordre du jour.

Selon des sondages à la sortie des urnes, dont des résultats ont été dévoilés tôt samedi en Iran, aucune des trois factions politiques rivales n'obtiendrait une majorité dans le Parlement de 290 sièges. Toutefois, les réformistes appelant à des changements démocratiques plus importants semblaient en voie d'obtenir leur plus forte présence au Parlement depuis 2004 au détriment des partisans de la ligne dure.

Les autorités n'ont pas encore dévoilé de résultats, mais les informations des agences de nouvelles semi-officielle Fars et Mehr et un décompte mené par l'Associated Press montrent que les partisans de la ligne dure sont les principaux perdants de ces élections.

Les Iraniens ont été appelés aux urnes vendredi à travers le territoire de la république islamique, à l'occasion du premier scrutin depuis que le pays a conclu une entente historique avec la communauté internationale sur son programme nucléaire.

Les électeurs devaient notamment décider s'ils accordaient plus de pouvoirs à leur président modéré ou s'ils se rangeaient derrière les partisans de la ligne dure qui se méfient de l'Occident.

En même temps que les élections législatives, les électeurs iraniens votaient pour l'Assemblée des experts, une organisation religieuse chargée de sélectionner le chef suprême du pays.

Près de 55 millions des 80 millions de citoyens du pays pouvaient exercer leur droit de vote. De longues files se sont formées tôt vendredi matin devant certains des quelque 53 000 bureaux de vote qui étaient ouverts. Les électeurs devaient remplir deux bulletins, puis ils trempaient leur doigt dans l'encre pour démontrer qu'ils avaient voté.

On ne disposait pas dans l'immédiat du taux de participation ou d'autres statistiques. La période de vote a été prolongée jusqu'à 22 h, heure locale, en certains endroits et d'autres prolongations étaient possibles.

L'ayatollah Ali Khamenei, le leader suprême qui a le dernier mot à tous les chapitres, a été l'un des premiers à voter dans la capitale, Téhéran.

Le vote est en quelque sorte un référendum sur le président modéré Hassan Rohani à la suite de l'accord historique sur le nucléaire de l'été dernier. Cette entente a freiné les activités nucléaires du pays en échange de la levée de sanctions internationales.

Le président Rohani, lui-même candidat pour l'Assemblée des experts, a dit s'attendre à une «participation sans précédent».

Le scrutin ne changera probablement pas l'Iran de manière profonde, mais le remplacement de certains députés radicaux par des élus plus modérés pourrait permettre au président Rohani de faire avancer son programme. Seulement une poignée des quelque 3000 candidats qui briguent les suffrages proviennent toutefois des rangs réformistes.

L'Assemblée des experts n'est renouvelée qu'une fois aux huit ans. Celle qui sera élue cette fois-ci pourrait devoir choisir le successeur de l'ayatollah Khamenei, qui est âgé de 76 ans et qui a été soigné pour un cancer de la prostate en 2014.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer