Les fêtes du Nouvel An sous haute sécurité partout dans le monde

Des feux d'artifice ont été lancés dans le... (Reuters, Jason Reed)

Agrandir

Des feux d'artifice ont été lancés dans le port de Sydney, le soir du 31 décembre. L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont fait le décompte pour la nouvelle année les premiers.

Reuters, Jason Reed

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Alors que s'écoulent les dernières heures de 2015, des citoyens de partout dans le monde fêtent sous haute sécurité et disent adieu à une année ponctuée d'attentats qui ont mis des pays sur les dents.
Mais de nombreux pays allaient de l'avant avec les célébrations, refusant de laisser des terroristes ruiner la fête.

La Nouvelle-Zélande et l'Australie ont fait le décompte les premiers. En Nouvelle-Zélande, une horloge géante sur un gratte-ciel célèbre de la ville donnait le décompte pendant que des trompettes résonnaient dans la foule. Des feux d'artifice ont illuminé l'édifice en vert, rouge et blanc.

À Sydney, des feux d'artifice ont éclaté simultanément le long du célèbre port. Des gens s'étaient rassemblés sur les balcons, dans les parcs et sur des bateaux pour avoir le meilleur point de vue sur le spectacle pyrotechnique, qui a notamment offert aux spectateurs une chute d'eau en feux d'artifice ainsi que des pièces en forme de papillons, de pieuvres et de fleurs.

Plus d'un million de personnes étaient attendues aux célébrations.

Sous haute sécurité

Les autorités de l'Australie, qui tentent de limiter la menace que présentent des extrémistes formés localement, ont encouragé les gens à faire la fête sans s'inquiéter. Des policiers supplémentaires étaient déployés dans les grandes villes.

À Bangkok, en Thaïlande, des fêtards allaient accueillir 2016 sur le site d'un bombardement meurtrier survenu il y a quelques mois. La police était présente.

En Europe

Paris se remet encore des attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts et a préparé des célébrations plus modestes qu'à l'habitude. Les autorités étaient préparées au pire, avec 60 000 policiers et soldats déployés dans le pays, jeudi.

Les feux d'artifice traditionnels à Paris ont été annulés. La population verra plutôt une performance vidéo de cinq minutes à l'Arc de Triomphe juste avant minuit, relayée sur des écrans le long des Champs-Élysées.

La Belgique, elle, a carrément annulé la fête de veillée du Jour de l'an. La décision a été prise au lendemain de l'arrestation de deux hommes en lien avec un présumé complot d'attaques contre la police, les soldats et les endroits populaires de Bruxelles durant les Fêtes.

Le maire, Yvan Mayeur, a expliqué qu'il serait impossible de vérifier des milliers de personnes qui se réuniraient pour accueillir la nouvelle année.

Aux fameuses célébrations de Times Square à New York, 6000 policiers, dont des membres d'une nouvelle unité anti-terroriste, seront présents pour la fête et le spectacle de Luke Bryan, Charlie Puth, Demi Lovato et Carrie Underwood ainsi que pour la descente de la boule de cristal.

Tout le monde qui entre sur le site est fouillé avec un détecteur de métal.

Au Japon, la veille du Jour de l'an est la plus grosse fête de l'année. Des millions de personnes sont montés à bord de trains pour retourner dans leurs villes natales afin d'engloutir des bols de nouille, symboles de la longévité. À l'approche de minuit, les familles se rendent dans les temples du quartier pour entendre résonner d'énormes cloches de bronze.

D'autres villes du monde, notamment en Asie, ont pris des mesures de sécurité supplémentaires cette année.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer