Tuerie de San Bernardino: un dépôt bancaire scruté

Une femme dépose une carte au mémorial installé... (AFP, Frederic J. Brown)

Agrandir

Une femme dépose une carte au mémorial installé près de l'établissement de services sociaux où Syed Farook et sa femme Tashfeen Malik, ont tué 14 personnes.

AFP, Frederic J. Brown

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Les enquêteurs s'intéressent à un dépôt de 28 500 $ sur un compte de Syed Farook crédité deux semaines avant qu'il n'ouvre le feu lors d'un déjeuner de Noël à San Bernardino avec sa femme Tashfeen Malik, tuant 14 personnes.

D'après plusieurs médias américains, notamment la chaîne de télévision Fox News, Syed Farook aurait reçu aux alentours du 18 novembre cette somme sur un compte de la banque Webbank.com, basée en Utah.

Les enquêteurs tentent de savoir si ce virement provient d'un prêt souscrit par Farook, précise Fox, citant des sources proches de l'enquête.

D'après la chaîne, il gagnait 53 000 $ par an en tant qu'inspecteur sanitaire de restaurants pour le comté de San Bernardino, ville de 200­ 000 habitants à une heure de Los Angeles.

Les enquêteurs veulent aussi déterminer si un retrait de 10 000 $ effectué le 20 novembre dans une agence de la Union Bank de San Bernardino a servi à payer Enrique Marquez, l'homme qui a acheté les deux fusils semi-automatiques AR-15 utilisés par le couple Farook-Malik pour le massacre.

Marquez pourrait faire l'objet de poursuites, en particulier s'il a illégalement modifié les armes, ajoute Fox.

De l'argent dans le compte de la mère

Les jours précédant la tuerie du 2 décembre, qui a aussi fait 21 blessés, au moins trois transferts de 5000 $ ont également eu lieu vers le compte de la mère de Farook, Rafia, poursuit Fox.

Ces dépôts et gros retraits en liquide représentent «des preuves importantes de préméditation» et discréditent un peu plus l'hypothèse qu'un coup de sang après une dispute au travail eut mené Syed Farook à ouvrir le feu sur ses collègues des services de santé publique de San Bernardino mercredi dernier.

Des porte-parole du FBI, de Webbank.com et les avocats de la famille de Farook n'ont pas répondu dans l'immédiat aux demandes d'entrevues.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer