• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Monde 
  • > Attaque à Londres: #YouAintNoMuslimBruv devient le mot-clic de l'heure sur Twitter 

Attaque à Londres: #YouAintNoMuslimBruv devient le mot-clic de l'heure sur Twitter

Un message, retweeté plusieurs centaines de fois, montrait... (AFP, Leon Neal)

Agrandir

Un message, retweeté plusieurs centaines de fois, montrait un panneau d'information que l'on trouve dans les stations de métro de Londres sur lequel a été écrit à la main samedi soir à 23h03: «Le métro de Londres dit Youaintnomuslimbruv.»

AFP, Leon Neal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

«T'es pas un musulman, mon frère!», a lancé samedi soir un usager d'une station de métro de Londres à un homme venant d'agresser au couteau deux personnes. Une phrase devenue dimanche le mot-clic le plus utilisé au Royaume-Uni sur Twitter.

#YouAintNoMuslimBruv rejoint ainsi d'autres motc-clics devenus emblématiques après des attaques, comme #PrayforParis après les attentats sanglants du 13 novembre à Paris.

Un message, retweeté plusieurs centaines de fois, montrait un panneau d'information que l'on trouve dans les stations de métro de Londres sur lequel a été écrit à la main samedi soir à 23h03: «Le métro de Londres dit Youaintnomuslimbruv.»

«Les Londoniens montrent leur soutien aux victimes et leur position contre l'islamophobie en marquant YouAintNoMuslimBruv», pouvait-on aussi lire sur le compte (My Daughter's Army) d'un écrivain et blogueur britannique.

«Acte terroriste»

La police britannique a qualifié dès samedi soir «d'acte terroriste» cette agression au couteau ayant blessé deux personnes dans la station de métro de Leytonstone, dans l'est de Londres.

L'auteur, un homme de 29 ans, a été arrêté pour «tentative de meurtre» et placé en garde à vue. Le blessé léger n'a pas eu besoin de soins médicaux tandis qu'un homme de 56 ans, grièvement blessé, était dimanche à l'hôpital «dans un état stable».

Alors que le parlement britannique a autorisé mercredi soir l'armée à mener des frappes aériennes contre le groupe État islamique en Syrie, des témoins auraient, selon la chaîne de télévision Sky News, entendu l'agresseur justifier son acte en disant: «C'est pour la Syrie». Contactée par l'AFP, la police n'a cependant pas confirmé cette information.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer