Des djihadistes de l'ÉI disent avoir abattu l'avion russe en Égypte

Le bilan de l'écrasement s'élève à 224 morts.... (AFP, Khaled Desouki)

Agrandir

Le bilan de l'écrasement s'élève à 224 morts.

AFP, Khaled Desouki

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LE CAIRE

La branche égyptienne du groupe djihadiste État islamique (ÉI) a affirmé samedi sur Twitter être responsable du crash de l'avion charter russe qui s'est écrasé dans le Sinaï, dans l'est de l'Egypte, faisant 224 morts.

La douleur est vive chez les proches des... (AFP, Olga Maltseva) - image 1.0

Agrandir

La douleur est vive chez les proches des victimes.

AFP, Olga Maltseva

Plusieurs experts militaires interrogés par l'AFP estiment que les insurgés de l'ÉI, dont le nord du Sinaï est le bastion, ne disposent pas de missiles capables d'atteindre un avion à 30.000 pieds, mais n'excluent pas la possibilité d'une bombe à bord ou qu'il ait été atteint par une roquette ou un missile alors qu'il redescendait à la suite de défaillances techniques.

«Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués», a affirmé le groupe extrémiste dans un communiqué posté sur sur ses comptes habituels Twitter.

Le contact avec le charter de la compagnie russe Kogalymavia, plus connue sous le nom de Metrojet, a été perdu 23 minutes après son décollage à l'aube de l'aéroport de Charm el-Cheikh, au bord de la mer Rouge, alors qu'il volait à une altitude de plus de 30 000 pieds et après que le capitaine de bord s'est plaint d'une défaillance technique des équipements de communication, selon un responsable de l'autorité de contrôle de l'espace aérien en Egypte.

Dans son communiqué, l'ÉI dit agir en représailles aux «dizaines de morts (causés) quotidiennement par les bombardements» des avions russes en Syrie.

Depuis la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013, les djihadistes ont multiplié les attentats visant les forces de sécurité, notamment dans le nord de la péninsule du Sinaï, où des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans des attaques spectaculaires.

Plusieurs compagnies aériennes, dont Air France et la Lufthansa, ont par ailleurs annoncé qu'elles ne survoleraient plus le Sinaï jusqu'à nouvel ordre.

Un sinistre cortège d'ambulances récupère les corps des... (AFP, Khaled Desouki) - image 2.0

Agrandir

Un sinistre cortège d'ambulances récupère les corps des victimes de l'écrasement.

AFP, Khaled Desouki

La revendication par l'EI «ne peut être considérée comme exacte», selon la Russie

MOSCOU - La revendication par le groupe Etat islamique de la responsabilité du crash du vol charter russe en Egypte, qui a fait 224 morts, «ne peut être considérée comme exacte», a rejeté samedi le ministre des Transports Maxime Sokolov.

La branche égyptienne du groupe djihadiste État islamique (ÉI) a affirmé sur Twitter avoir abattu l'avion. «Cette information ne peut être considérée comme exacte», a commenté M. Sokolov, cité par les agences russes.

«Nous nous trouvons en contact étroit avec nos collègues égyptiens et les autorités aériennes de ce pays. À l'heure actuelle, ils ne disposent d'aucune information qui confirmerait de telles insinuations», a-t-il ajouté.

De son côté, une source diplomatique russe, sous couvert d'anonymat, a indiqué à l'AFP qu'il était «déplacé de parler d'une quelconque version tant que les causes de la catastrophe ne sont pas établies».

AFP

Boîte noire retrouvée

LE CAIRE - Les autorités égyptiennes ont retrouvé la boîte noire de l'avion charter russe qui s'est écrasé samedi dans la péninsule du Sinaï, faisant 224 morts, a annoncé le bureau du Premier ministre Chérif Ismaïl dans un communiqué.

La boîte noire sera analysée par des experts, ont indiqué les services du Premier ministre en précisant que l'armée a jusqu'à présent «transféré 129 corps» vers la morgue du Caire et divers hôpitaux.

AFP

La France envoie des experts

PARIS - Le Bureau enquête accident (BEA) français a annoncé samedi qu'il enverrait dimanche deux de ses enquêteurs accompagnés de six conseillers techniques du constructeur aéronautique Airbus en Egypte pour participer à l'enquête sur l'accident du vol charter russe qui a fait 224 morts.

Cette équipe sera rejointe par deux enquêteurs du BFU (pendant allemand du BEA), représentant le constructeur, et quatre enquêteurs du MAK (leur homologue russe), représentant l'Etat de la compagnie aérienne, précise le BEA dans un communiqué.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer