Les incendies ont brûlé une superficie record aux États-Unis

La Californie a connu plus de 20 grands... (AP, Rich Pedroncelli)

Agrandir

La Californie a connu plus de 20 grands incendies en simultané cet été.

AP, Rich Pedroncelli

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les incendies ont ravagé davantage de territoire aux États-Unis depuis le début de cette année que sur une année entière depuis 1960, selon le Centre des incendies de la coordination des agences nationales (NIFC).

Entre le 1er janvier et le 8 octobre 2015, les États-Unis ont subi 51 110 incendies ayant brûlé 4,55 millions d'hectares, a indiqué le National Interagency Fire Center sur son site Internet, soit l'équivalent de la surface de l'Estonie.

L'an dernier, sur la même période, quelque 41 700 feux avaient enflammé 1,24 million d'hectares. C'est l'année qui a été la moins active de la dernière décennie sur les neuf premiers mois.

Entre 2005 et 2014, la surface moyenne détruite entre le 1er janvier et le 8 octobre était de 2,58 millions d'hectares pour 60 506 incendies.

La superficie détruite sur les neuf premiers mois de 2015 dépasse déjà le record détenu par l'ensemble de l'année 2006, lorsque près de 4 millions d'hectares étaient partis en fumée.

Les années 2015 et 2006 sont à égalité en nombre de grands feux - un «megafire» détruit au moins 40 400 hectares - avec 18. «Mais nous n'en avons pas encore terminé avec la saison 2015! Croisons les doigts que cela reste à 18», a indiqué le NIFC sur son compte Facebook.

Il a fallu attendre 2004 pour que la surface détruite par le feu sur une année dépasse les 3,2 millions d'hectares (8 millions d'ares, unité utilisée aux États-Unis). Elle a depuis été dépassée sept fois, selon les statistiques remontant jusqu'à 1960.

Surtout en Californie

La Californie, en proie à la plus grave sécheresse de son histoire depuis quatre ans, a été particulièrement affectée cette année avec plus de 20 grands feux en simultané cet été ayant mobilisé près de 14 000 pompiers et entraîné l'évacuation de milliers de personnes.

Selon le département californien des forêts et de protection contre les incendies (CalFire), cet État de l'Ouest américain a subi 7650 incendies depuis le début de l'année, qui ont détruit 333 000 hectares. En 2013, il y en avait eu 3672.

L'un d'entre eux, le «Rough fire» - qui était contenu mercredi à 95 % - a brûlé 61 307 hectares, ce qui le place au 13e rang des incendies les plus vastes survenus en Californie depuis 1932. Il a été allumé par la foudre le 31 juillet.

Si les surfaces détruites ont tendance à augmenter dans l'ensemble des États-Unis, le nombre d'incendies a fortement diminué. En 1981, le pays avait enregistré près de 250 000 incendies ayant détruit 1,94 million d'hectares.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer