Rambo: la «ligne de pensée de La Meute me rejoint»

Bernard «Rambo» Gauthier reconnaît avoir adhéré à la... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Bernard «Rambo» Gauthier reconnaît avoir adhéré à la page Facebook de La Meute depuis longtemps et que leur «ligne de pensée» le rejoint.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>

(Québec) Bernard «Rambo» Gauthier ne cache pas que «la ligne de pensée» du controversé groupe La Meute le rejoint. Le leader syndical de la Côte-Nord, qui espère faire le saut dans l'arène politique, confirme être «membre» de leur page Facebook «depuis longtemps» sans pour autant «militer pour eux».

«Il n'y a rien de nouveau là-dedans. J'ai jamais parlé à personne dans ce groupe, mais leur ligne de pensée me rejoint», a confirmé sans détour au Soleil le principal intéressé. Un texte du média en ligne Ricochet établissait cette semaine un lien entre La Meute et le parti Citoyens au pouvoir, dont Bernard Gauthier est le porte-parole.

«J'ai adhéré au tout début [au groupe Facebook de la Meute], je trouvais ça OK [...] Je regarde, j'écoute, mais j'ai jamais commenté là-dessus», a soutenu celui qui briguera les suffrages dans Duplessis. Bernard Gauthier qualifie d'ailleurs l'histoire reprise dans les médias vendredi «de tempête dans un verre d'eau».

La Meute, qui se défend d'être raciste et affirme lutter contre «l'islam radical», a récemment été critiquée par le maire de Québec dans la foulée du référendum sur le projet de cimetière musulman à Saint-Apollinaire. Régis Labeaume a fait une sortie en règle contre ce qu'il a appelé un «genre de milice potentiellement dangereuse et extrêmement toxique».

Ce à quoi ne croit pas Bernard Gauthier. «Je trouvais ça intéressant, ça ne parle pas de violence», lance-t-il, interrogé à savoir s'il estime que les propos tenus par les membres de La Meute sur les réseaux sociaux contribuent à alimenter l'islamophobie. «Il y a toujours des énervés sur Facebook qui partent en peur, c'est comme sur mes pages», poursuit-il.

Mais le candidat de Citoyens au pouvoir a tenu à nuancer tout de même sa pensée. «Écoute, je lis un peu ce qu'ils font, je ne peux pas dire que je suis d'accord avec tout ce qu'ils disent parce que je ne lis pas tout», a précisé le représentant du local 791 de l'Union des opérateurs de machinerie lourde sur la Côte-Nord.

Contre «l'immigration de masse»

Bernard Gauthier prétend que l'émergence de groupes tels que La Meute est non étrangère à l'attitude des politiciens qui «font la course aux votes» en ouvrant les frontières aux réfugiés syriens ou encore aux Haïtiens demandeurs d'asile. «J'ai toujours été contre l'immigration de masse, ça n'a pas de bon sens, ça va être quoi tantôt?»

«Tout le monde a peur de parler, tout le monde veut rester neutre. C'est ça le problème au Québec», dénonce-t-il. «C'est une minorité qui pense qu'on est raciste. [Ce qu'on dit] c'est pourquoi [les politiciens] ne prennent pas soin de nos villages? J'ai hâte de voir s'ils vont prêter le Stade olympique aux itinérants cet hiver?»

Le leader syndical dénonce enfin l'annulation par le maire de Rimouski en août, d'une conférence d'André Pitre, sur la liberté d'expression, à laquelle La Meute est associée. «C'est de la dictature bien contrôlée, faut se la fermer dans la vie», résume-t-il. Dit Stu Pitt, le commentateur sociopolitique populaire sur le Web a tenu sa conférence dans une salle des loisirs de la Ville de Québec, faisant un pied de nez au maire Labeaume.

L'article du Ricochet a été partagé sur la page Facebook de Citoyens au pouvoir le qualifiant de «vrai torchon».




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer