Vandalisme à teneur raciste à Gaspé

Cette photo de la série Bureaucraties, de Jan... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas)

Agrandir

Cette photo de la série Bureaucraties, de Jan Banning, a été barbouillée au feutre noir.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Gaspé) Deux photos ont été vandalisées sur la promenade de Gaspé, où sont exposés des clichés de fonctionnaires d'un peu partout dans le monde. Il s'agit de celles d'une femme portant le voile intégral et d'un homme avec des écritures en arabe derrière lui. Sur les 18 photos, seules ces deux-là ont été barbouillées au feutre noir.

Carolane Fortin, de Gaspé, et Véronique Desmanches, de... (Collaboration spéciale Geneviève Gélinas) - image 1.0

Agrandir

Carolane Fortin, de Gaspé, et Véronique Desmanches, de Saint-Eustache, choquées par le geste du vandale, ont essayé  d'effacer les marques laissées sur cette photo de Jan Banning.

Collaboration spéciale Geneviève Gélinas

Le Soleil a remarqué les graffitis sur l'heure du midi mercredi. De retour un peu plus tard, nous avons trouvé deux jeunes femmes, choquées par le geste, qui tentaient d'effacer les marques laissées par les vandales. Des passants avec qui Le Soleil a discuté ont interprété les graffitis comme antimusulmans.

Les photos sont l'oeuvre du néerlandais Jan Banning et font partie de sa série Bureaucraties. Elles sont présentées à l'occasion des 8es Rencontres internationales de la photographie en Gaspésie.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, a réagi par courriel aux graffitis: «Il est inacceptable que des éléments d'art public soient vandalisés de telle façon. Bien que nous ne pouvons pas confirmer avec certitude le motif derrière ces graffitis, ni les auteurs de ceux-ci, je tiens à dire que la Ville de Gaspé et sa population sont ouvertes sur le monde et accueillantes des personnes, peu importe leur origine.»

Les photos représentent des fonctionnaires dans leur lieu de travail. Le cliché d'un employé chinois, en uniforme et entouré d'appareils informatiques, côtoie celui d'un shérif américain dont le bureau est surmonté de têtes de cerfs empaillées, et ceux d'employés d'État de la Bolivie, du Liberia ou de l'Inde installés à des tables nues, parfois en plein air. 

Jan Banning, gagnant du prix World Press Photo, a présenté Bureaucraties dans 20 pays répartis sur cinq continents. La série se veut une «étude comparative de la culture, des rituels et des symboles des administrations publiques [...] dans huit pays». 

Jusqu'au 30 septembre, les Rencontres internationales présentent 24 expositions et installations en plein air dans une vingtaine de lieux de la Gaspésie. Sous le thème Repères : portraits et sociétés, «les oeuvres sélectionnées abordent l'environnement, le territoire et la présence humaine pour y tracer d'autres repères sans se refermer en une vision fixe de la société». 

Au moment d'écrire ces lignes, il n'avait pas été possible de joindre un organisateur des Rencontres.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer