RDV 2017: six ports de l'Est reçoivent les grands voiliers

Le Spirit of South Carolina est un impressionnant... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Le Spirit of South Carolina est un impressionnant voilier à deux mâts faisant 140 pieds de longueur.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(SAINTE-ANNE-DES-MONTS) Six ports de l'Est-du-Québec ont reçu de la visite rare en fin de semaine. Des milliers de curieux sont venus à la rencontre de certains grands voiliers parmi les 40 qui font partie de RDV 2017 visant à commémorer le 150e anniversaire du Canada.

Ces géants des mers ont jeté l'ancre vendredi, samedi et dimanche aux Îles-de-la-Madeleine, à Carleton-sur-Mer, à Gaspé, à Sainte-Anne-des-Monts, à Havre-Saint-Pierre et à Sept-Îles. Jusqu'au 20 août, cette portion du périple de ces grands voiliers est le cabotage. C'est durant cette période qu'ils prennent une pause de la course. 

Sainte-Anne-des-Monts a reçu quatre voiliers : le RoterSand, le Spirit of South Carolina, le Peter Van Danzig et l'Impossible Dream. Les gens ont fait la file pendant les trois jours pour visiter ces superbes navires et parler avec les membres des équipages provenant des États-Unis, de l'Allemagne et du Québec.

L'Impossible Dream est un catamaran américain de 60 pieds au design unique. Entièrement adapté aux personnes en fauteuil roulant, le voilier a été créé par Mike Browne, un paraplégique qui rêvait d'un vaisseau pouvant naviguer sur les océans. «Grâce à ce catamaran entièrement accessible aux personnes handicapées, je peux faire partie des membres de l'équipage et prendre part à RDV 2017, mentionne Allen Veste qui est lui-même en fauteuil roulant. La navigation, c'est beaucoup plus mental que physique!»

Le Spirit of South Carolina est un voilier à deux mâts faisant 140 pieds de longueur et pouvant accueillir une quarantaine de personnes à son bord. «La mission du navire est de faire de l'éducation, explique l'un des membres de l'équipage, Max Stelzil. Les programmes sont conçus pour apprendre les sciences, l'art de la navigation traditionnelle, l'histoire maritime et l'environnement marin.»

Voilier-école

D'une longueur de 85 pieds, le RoterSand est le seul voilier-école du Québec. L'organisme ÉcoMaris en est le gestionnaire. Son port d'attache est Rimouski. «On fait de l'éducation en mer, raconte le fondateur et directeur général d'Écomaris, Simon Paquin. On offre des stages aux jeunes pour les initier aux métiers de la mer, au fleuve, à la géographie et à l'environnement. On rejoint à peu près 500 jeunes par été. Ça développe parfois d'autres intérêts, que ce soit la mécanique, la plomberie, la géographie, l'astronomie, la biologie marine...»

Seul le voilier battant pavillon allemand, le Peter Van Danzig, n'a accueilli aucun visiteur. En revanche, les trois autres ont littéralement été pris d'assaut autant par des locaux que des touristes avides d'en apprendre sur ces impressionnants navires et d'avoir le plaisir de discuter avec des navigateurs provenant de contrées parfois lointaines. «Les voiliers sont très beaux, très impressionnants», commente Benoit Khézamie, 14 ans, de Montréal. «Le personnel est très accueillant et c'est bien organisé. J'ai toujours été impressionné par l'eau. C'est pour ça que j'ai beaucoup aimé la série Les mystérieuses cités d'or




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer