Quel avenir pour le conseiller Sylvain Légaré?

«Je ne ferai jamais campagne contre le maire»,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«Je ne ferai jamais campagne contre le maire», a indiqué au Soleil le conseiller municipal indépendant Sylvain Légaré.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le conseiller municipal indépendant Sylvain Légaré préférerait quitter la politique plutôt que de se battre contre Équipe Labeaume. Le parti du maire attend pour sa part la décision de l'élu de Val-Bélair avant d'afficher ses couleurs.

«Je ne ferai jamais campagne contre le maire», lance au bout du fil M. Légaré qui a démissionné d'Équipe Labeaume en décembre 2014.

Une décision rendue nécessaire à l'époque car le conseiller et ex-député adéquiste était en litige avec la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL). Il avait alors préféré siéger comme indépendant plutôt que «d'éclabousser» l'administration du maire Régis Labeaume pour qui il a le plus grand respect encore aujourd'hui. 

À six mois des élections, quel avenir pour Sylvain Légaré? 

Si Équipe Labeaume présente quelqu'un contre lui, il ne briguera tout simplement pas les suffrages. «Je ne ferai jamais campagne contre le maire. Jamais», martèle-t-il au bout du fil. «C'est le maire qui m'a amené là et je ne ferai jamais campagne contre lui.»

Et pas question d'intégrer la formation de Jean-François Gosselin, Québec 21. 

Bussières, «un cas unique»

Un scénario est qu'Équipe Labeaume ne présente personne contre Sylvain Légaré, s'il décide de plonger comme indépendant. Le maire a surpris mercredi en annonçant la décision de ne pas faire la lutte à Yvon Bussières, indépendant qui représente le district de Saint-Sacrement depuis 1993.

Une telle perspective dans Val-Bélair n'est pas impossible, mais l'exemple Saint-Sacrement ne veut rien dire, avertit le directeur des communications d'Équipe Labeaume, Michel Desmeules. «Le cas Bussières est un cas unique. Il ne faut surtout pas penser que ça peut devenir la norme», a-t-il déclaré au Soleil jeudi.

M. Desmeules convient que «la réponse de Sylvain peut influencer» la suite des choses. «On veut savoir s'il va se représenter oui ou non.»

Retour dans Équipe Labeaume?

L'autre scénario serait un retour dans les troupes du maire pour Sylvain Légaré. Même s'il reste prudent en entrevue, on sent que le conseiller a toujours à coeur son ancienne formation. «La ligne de pensée du maire Labeaume, je la partage encore. Je ne suis pas parti parce que je ne m'entendais plus avec lui, au contraire. J'ai le plus grand respect pour M. Labeaume.»

Des discussions sont en cours, assure le conseiller indépendant. Du côté d'Équipe Labeaume, on préfère toutefois ne pas commenter sur ce point.

«Quand je suis parti, j'ai toujours dit que si je réintégrais, ce sera lors d'une campagne électorale pour rentrer par la porte de devant. Ç'a toujours été très clair», a-t-il dit.

Crédible, donc l'hypothèse de revenir dans Équipe Labeaume? «Crédible certain. Ce scénario est aussi bon que les autres», lance-t-il.

M. Légaré précise toutefois «qu'il y a beaucoup de choses pas réglées encore». «C'est en train de se placer tranquillement», poursuit le conseiller indépendant en évoquant aussi une réflexion personnelle. «J'analyse, je pense beaucoup à ma famille», dit ce père d'un garçon de huit ans.

Sylvain Légaré consacre aussi du temps au monde des affaires, notamment comme actionnaire de la Scène Lebourgneuf.

Il veut consulter son équipe de campagne aussi. Si on inclut la politique provinciale, les élections de novembre seraient la sixième campagne pour le politicien de 46 ans. 

Quant à l'intérêt pour la vie de conseiller, il est intact. «Je suis un passionné, c'est une drogue, cette affaire-là!» lance-t-il.

Deux candidatures à annoncer

Il ne reste plus que deux candidatures sur 21 à annoncer pour Équipe Labeaume en prévision des élections du 5 novembre. En plus des 14 conseillers qui briguent de nouveau les suffrages dans leur district, le parti a annoncé quatre candidats mercredi. Avec aucun candidat dans Saint-Sacrement, il ne reste que Vanier en remplacement de Natacha Jean, qui ne se représente pas, et Val-Bélair où se décidera le sort de Sylvain Légaré.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer