Pas de chirurgiens à Matane durant les Fêtes

Le Centre intégré de santé et de services... (Archives La Presse)

Agrandir

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent de diriger vers l'Hôpital de Rimouski a pris cette décision en raison de l'absence simultanée des deux chirurgiens généralement en poste à Matane.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné
Le Soleil

(Matane) Faute de chirurgiens à Matane pendant la période des Fêtes, toutes les ambulances de la MRC de La Matanie sont dirigées vers l'Hôpital de Rimouski, à une distance de plus de 100 kilomètres. La décision, qui touche aussi les femmes enceintes, est vertement dénoncée par le Syndicat des infirmières, des infirmières auxiliaires et des inhalothérapeutes de l'Est-du-Québec (SIIEQ).

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent de diriger vers l'Hôpital de Rimouski a pris cette décision en raison de l'absence simultanée des deux chirurgiens généralement en poste à Matane. La mesure est en vigueur depuis le 19 décembre et jusqu'au 3 janvier.

La présidente du SIIEQ, Micheline Barriault, trouve inacceptable que la population n'ait pas été avisée de la décision. Quelque 100 kilomètres séparent Matane de Rimouski, et cet écart grimpe à 145 kilomètres pour les citoyens des Méchins, la limite est de la MRC de La Matanie.

«C'est l'hiver. Il y a des possibilités de tempête. Il y a une augmentation de la circulation pendant cette période. On pense aux risques accrus pour la sécurité du public. Les femmes enceintes peuvent subir un décollement placentaire, une rupture utérine. C'est souvent une question de minutes pour sauver la patiente en pareilles circonstances. C'est la même chose avec un enfant souffrant d'appendicite», décrit Mme Barriault.

Elle est tout simplement renversée de constater que le public serait resté dans l'ignorance de cette situation, n'eût été le syndicat.

«Nous n'avons pas été consultés, nous avons été informés. Nous n'avons pas eu de réponse à la question portant sur les efforts déployés pour trouver un remplaçant en chirurgie», dit-elle.

La centralisation blâmée

Le CISSS aurait apparemment eu à composer avec le désistement à la dernière minute du chirurgien de remplacement devant assurer le service dans la région de Matane pendant les Fêtes.

Micheline Barriault croit que la fusion des établissements de santé et la centralisation des décisions qui en découle ont créé cette situation.

«Quand Matane [l'hôpital] était un établissement autonome, il fallait qu'ils [les gestionnaires locaux] donnent le service. Ils étaient redevables devant leur population. On sent vraiment une centralisation des décisions, les effets de la loi 10. Au Bas-Saint-Laurent, tout est dirigé vers les pôles de Rimouski et de Rivière-du-Loup. On veut que les services soient maintenus. Des efforts doivent être faits pour qu'il y ait rotation au sein des équipes de chirurgie, pour éviter une suspension de services», explique Mme Barriault.

«Plus ça va, plus les services sont transférés vers Rimouski. Si on enlève les spécialités dans les hôpitaux comme Matane, l'équipe de chirurgie, par exemple, perd de l'expertise. L'administration dira ensuite que le personnel n'a pas les qualifications [...] Les deux semaines des Fêtes deviendront peut-être deux mois à l'été», s'inquiète la présidente du SIIEQ.

L'absence de chirurgien à Matane aura aussi un effet sur les patients en chimiothérapie, qui risquent d'avoir à se rendre à Rimouski pour des traitements généralement obtenus localement, dit-elle.

En plus de la population, Micheline Barriault tente de mobiliser les politiciens. «On demande l'appui du député Pascal Bérubé, du préfet de la MRC et des maires», conclut-elle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer