Métis-sur-Mer acquiert son phare

Le phare de Pointe-Mitis, que vient d'acquérir la... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Le phare de Pointe-Mitis, que vient d'acquérir la municipalité de Méris-sur-Mer, a été construit en 1909 et est désigné officiellement site patrimonial depuis juin.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Matane) Après cinq ans de démarches auprès du gouvernement du Canada, la municipalité de Métis-sur-Mer, près de Mont-Joli, est maintenant propriétaire de la station du phare de Pointe-Mitis, qui comprend le phare et trois bâtiments.

La municipalité signera un bail à long terme avec l'Association des résidents de la Pointe du Phare (ARPP) pour la gestion du site. La municipalité et l'organisme à but non lucratif veilleront à l'entretien et à la restauration des bâtiments afin de les rendre partiellement accessibles au grand public, tout en préservant leur vocation historique et scientifique.

Le phare construit en 1909 avait été rénové il y a 25 ans. «Ils ont vraiment fait un travail important à l'époque, mais ça n'a pas été entretenu depuis», indique le président de l'ARPP, Ladd Johnson. Un premier rapport évalue le coût des rénovations à environ un demi-million de dollars. 

«On va monter un carnet de santé des lieux», explique M. Johnson, qui a un attachement particulier à l'endroit qui a été au coeur de ses études en biologie marine. «Ça prend vraiment un rapport approfondi. On va aller en soumission auprès d'ingénieurs qui détermineront les réparations urgentes à faire, surtout sur la maison du gardien et le bâtiment du criard à brume. Ils demandent beaucoup d'amour.» Le professeur de biologie marine de l'Université Laval souhaite que les travaux puissent commencer l'été prochain.

Campagne de financement

Ottawa a versé 100 000$ en subvention pour les rénovations. Aussi, l'ARPP lancera une campagne de financement visant à recueillir près de 100 000$ en dons et en promesses de dons. 

Le fédéral a également consenti une subvention supplémentaire de 50 000$ afin que le mercure soit retiré de la lanterne du phare. «C'est pas de la décontamination, précise Ladd Johnson. C'est juste l'enlèvement. On a fait des tests d'air et il n'y a aucun mercure dans l'air. Mais, comme c'est une matière dangereuse , on veut l'enlever.»

Comme la plupart des phares construits à cette époque, un prisme immergé dans un bain de mercure porte le plateau sur lequel est posé le système d'optique, le tout placé dans la lanterne. Le poids de l'ensemble, compensé par le mercure, permet l'élimination des frottements et assure la rotation. «On va trouver une autre façon de faire pivoter la lanterne, assure M. Johnson. On a commencé à chercher des solutions. Elles existent, mais il faut garder son aspect patrimonial.»

Défi entre accès public et tranquillité du quartier

Une fois les rénovations terminées, les bâtiments seront loués comme logements et espace de travail pour des activités scientifiques, culturelles et éducatives. 

Le site n'a jamais été accessible au grand public. «C'est un chemin privé où les gens n'ont pas le droit de circuler, explique-t-il. On n'aime pas que les gens se rendent là en auto.»

Cependant, les plans développés par l'organisme prévoient un accès limité à certaines zones du site, notamment lors d'événements spéciaux qui pourraient y être organisés. «On veut construire un stationnement pour que les gens puissent se rendre à pied, indique M. Johnson. C'est une marche de 10 minutes pour se rendre au site. On pourrait aussi peut-être développer un service de navette pour s'y rendre. Mais, on veut pas en faire un site touristique de carte postale. Le grand défi réside entre l'accès public et la tranquillité du quartier.»

En réponse à une pétition déposée en 2010 par l'organisme Héritage Bas-Saint-Laurent, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada et Parcs Canada ont attribué au phare, le 14 juin, la désignation officielle de site patrimonial.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer