Rêver de navires battant pavillon gaspésien

Michelle Lauzon et Luce Sainte-Marie ont lancé une... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Michelle Lauzon et Luce Sainte-Marie ont lancé une campagne de sociofinancement pour faire fabriquer 125 pavillons gaspésiens.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sainte-Anne-des-Monts) Imaginez 125 navires battant pavillon gaspésien. C'est le rêve qu'ont entrepris de réaliser deux navigatrices de Sainte-Anne-des-Monts, en Haute-Gaspésie. Pour ce faire, Michelle Lauzon et Luce Sainte-Marie s'inspirent de la maquette du drapeau gaspésien qui avait été créé par Marc-Antoine DeRoy en 2001. Elles souhaitent voir ce drapeau hissé au mât de poupe des bateaux de la péninsule.

M. DeRoy souhaitait que son drapeau puisse devenir le deuxième représentant une région du Québec, après celui du Saguenay. Il avait présenté son prototype et une demande de soutien financier à la Conférence régionale des élus de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Le créateur n'a finalement jamais eu de réponse à sa requête.

L'idée a ressurgi lorsque, l'été précédent, Mmes Lauzon et Sainte-Marie ont levé les amarres du quai de Sainte-Anne-des-Monts pour un périple en voilier qui les a menées jusqu'à Victoria, à l'Île-du-Prince-Édouard. «On voulait quelque chose qui nous identifiait à la Gaspésie», indique Michelle Lauzon. 

Gonflées d'orgueil à l'idée qu'un symbole à l'effigie de leur région d'adoption puisse flotter au bout du mât du voilier, elles ont entrepris, munies de ciseaux, de bouts d'étoffes solides, d'une machine à coudre et de beaucoup de détermination, de fabriquer un pavillon à l'image du drapeau gaspésien créé par Marc-Antoine DeRoy. Voilà que les deux exploratrices maritimes disposaient alors d'un pavillon qui flotterait au vent et au-dessus de l'eau, qui serait l'emblème de leur fierté et de leur appartenance.

«Peu de gens nous demandaient ce qu'il représentait, raconte Mme Sainte-Marie. Mais, quand on disait que c'était le drapeau gaspésien, les gens des marinas nous disaient qu'ils l'aimaient et qu'ils en voulaient un!» Devant l'enthousiasme de plusieurs navigateurs et pêcheurs gaspésiens, les deux Néo-Gaspésiennes ont lancé une campagne de sociofinancement sur le site Haricot.ca. La contribution minimale est de 20 $. Les initiatrices du projet espèrent atteindre leur objectif qui est de 2 500 $, ce qui leur permettrait de faire fabriquer 125 pavillons standard pour bateau d'une dimension de 12 pouces (30 cm) sur 18 pouces (46 cm). Ils seront imprimés sur du nylon de 200 deniers avec des oeillets.

Se faire connaître dans les marinas

Mme Sainte-Marie entamera aussi des démarches visant à faire connaître le projet dans les marinas et les clubs nautiques de la Gaspésie. «Si on dépasse notre objectif, on en fera imprimer autant que les gens en commanderont», lance avec espoir Michelle Lauzon.

La campagne, débutée en début de semaine, sera d'une durée de 90 jours. Le principe du financement est basé sur la formule du «tout ou rien», ce qui signifie que la contribution de 20 $ ne sera débitée que si le projet se réalise.

L'emblème est frappé de quatre ancres rappelant la pêche, qui est l'activité fondatrice de la Gaspésie et des communautés qui y vivent. Les quatre cantons bleus représentent le fleuve, l'estuaire, la Baie des Chaleurs et le golfe du Saint-Laurent. L'étoile jaune est un rappel de l'apport acadien au peuplement de la région. La croix blanche commémore la croix royale qu'arboraient les grands pavillons des navires de Jacques Cartier. Les traits rouges en bordure des cantons traduisent le courage, la débrouillardise, la vigueur et l'énergie qui se dégagent des littoraux de la péninsule.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer