Saint-Léandre: le maire démissionne alors que l'UPAC mène une enquête

La Municipalité de Saint-Léandre fait l'objet d'une enquête... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

La Municipalité de Saint-Léandre fait l'objet d'une enquête de l'UPAC.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Léandre) L'Unité permanente anticorruption (UPAC) enquête sur des irrégularités financières à la municipalité de Saint-Léandre, près de Matane. Ébranlé, le maire Jean-Pierre Chouinard claque la porte. L'élu invoque des relations conflictuelles avec l'actuel directeur général et de multiples violations au code d'éthique.

Lors du dépôt du rapport annuel pour l'année financière qui se terminait le 31 décembre 2015, une vérificatrice de la firme comptable engagée par la Municipalité a relevé des irrégularités dans l'administration municipale. Le nouveau directeur général et secrétaire-trésorier, André Marcil, s'est alors rendu au poste de la Sûreté du Québec (SQ) de Matane afin de déposer une plainte. La SQ a transféré le dossier au service des enquêtes sur les crimes économiques, puis à l'UPAC. «C'est l'argent des citoyens», justifie M. Marcil.

L'officier municipal a porté plainte sans que les contribuables n'en aient été informés en assemblée publique. «J'en ai parlé en réunion de travail, mais j'ai jamais pu passer ça en séance du conseil, précise M. Marcil. Ils ne voulaient pas! Je sais pas pourquoi. Comme trésorier, ça aurait été plus facile si j'avais eu une résolution du conseil. Je me suis informé aux Affaires municipales et on m'a dit que j'avais le droit [de déposer la plainte]. C'était mon devoir.»

Il est impossible, pour le moment, de connaître l'ampleur des montants qui seraient en cause et dont la responsabilité pourrait relever de l'ancien directeur général, Bénédict Fortin, qui a été employé de la municipalité d'un peu plus de 400 habitants pendant 13 mois. Jusqu'à présent, M. Marcil n'a reçu aucune visite de l'UPAC ni reçu de demandes visant à fournir des documents.

Dans sa lettre de démission, dont Le Soleil a obtenu copie, Jean-Pierre Chouinard indique que son seuil de tolérance a été atteint «devant les critiques et pressions constantes» et qu'il n'a plus la flamme pour mener toutes les batailles. Il allègue que «le code d'éthique a été violé à plusieurs reprises, nuisant ainsi aux opérations municipales». Il estime aussi que la confidentialité des discussions fait cruellement défaut, ce qui envenime les relations de travail. «Des interventions juridiques seront nécessaires pour contrer les effets d'ingérence dans l'administration municipale», souligne-t-il.

Le directeur général ignore à quoi l'élu fait référence. «S'il a des preuves, il aurait dû m'en parler, rétorque André Marcil. J'aurais pu transmettre l'information à la Commission municipale. Mais là, il a démissionné comme maire. Il est maintenant un simple citoyen. Je peux rien faire.»

«Dans le contexte actuel, il est préférable que je me retire dû à un conflit avec le représentant de la direction», continue l'ex-maire. Interrogé sur la nature du conflit, le directeur général préfère s'abstenir de commentaires.

Il nous a été impossible de parler à Jean-Pierre Chouinard, qui avait été élu sans opposition en novembre 2013. Sa lettre de démission a été lue en son absence lors de l'assemblée publique de lundi par le maire suppléant, Clarence Lévesque. C'est lui qui assumera les fonctions de maire jusqu'aux prochaines élections, qui devraient se tenir en décembre ou janvier. Notons que la fille du maire démissionnaire, Vanesza Chouinard, siège au conseil municipal.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer