Le Cégep de Matane toujours sous la loupe du ministère de l'Enseignement supérieur

Certaines sommes versées à l'ancien directeur général du... (Collaboration spéciale Johanne Fournier)

Agrandir

Certaines sommes versées à l'ancien directeur général du Cégep de Matane, Emery Béland, lors de son départ en 2014, seraient considérées comme des irrégularités par la firme de vérificateurs financiers.

Collaboration spéciale Johanne Fournier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Matane) Le Cégep de Matane fait toujours l'objet, depuis le 6 juin, de vérifications de la part du ministère de l'Enseignement supérieur concernant des sommes versées à son ancien directeur général, Emery Béland, à la suite de son départ en juin 2014. «Les vérifications sont toujours en cours», a confirmé Thierry Bélair, l'attaché de presse de la ministre Hélène David, en ajoutant qu'il ne commenterait pas davantage.

«À la demande de la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, je confie à la Direction générale des relations du travail du réseau collégial du Ministère le mandat de vérifier la conformité du traitement de ce dossier au regard de l'ensemble des dispositions prévues par la loi, les règlements et les directives applicables», a écrit la sous-ministre Sylvie Barcelo, dans une lettre adressée à la présidente du conseil d'administration de l'établissement collégial, Thérèse Sagna. «Je compte sur votre collaboration afin de permettre au Ministère de clarifier cette situation.»

La ministre David est débarquée en toute discrétion au Cégep de Matane dans la matinée du 29 août. Les médias n'ont pas été convoqués ni le député de la circonscription, Pascal Bérubé. Celui-ci, qui a appris la visite de la ministre par voie de communiqué, en a d'ailleurs été froissé. «Merci de me l'apprendre, ce que le cabinet de la ministre a négligé de faire. Une courtoisie pourtant appréciée», a-t-il gazouillé sur son compte Twitter.

«C'était dans le cadre de sa tournée, a justifié l'attaché de presse de Mme David. Dans son mandat, elle s'était engagée à visiter tous les établissements d'enseignement supérieur.» Thierry Bélair refuse de commenter les discussions que la parlementaire a eues avec la direction, mais il confirme que sa visite n'était pas en lien avec les présumées irrégularités financières.

Le Soleil a cherché à obtenir un état de situation auprès du directeur général des relations du travail du réseau collégial, Richard Bernier, qui nous a référés à la direction des communications du Ministère. Le Soleil n'a reçu aucun retour d'appel.

Pas de commentaires

Du côté du Cégep de Matane, «la direction n'accorde pas d'entrevue sur le sujet», a fait tout simplement savoir par courriel la responsable des communications, Brigitte Lavoie, en réponse à notre demande d'entrevue auprès de l'actuel directeur général de l'institution, Pierre Bédard.

Le cégep, qui compte quelque 650 étudiants, aurait versé, en 2014, environ 320 000$ à son ancien directeur général, Emery Béland, en incluant son salaire annuel. Une partie de cette somme lui a été remise afin d'accompagner son successeur dans ses nouvelles tâches. Rémi Massé, qui ne cache pas ses liens d'amitié avec son prédécesseur, est demeuré en fonction un peu plus d'un an avant d'être élu député fédéral d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia. Emery Béland, qui était son directeur de campagne, est devenu son adjoint de circonscription.

Lors d'une entrevue accordée au Soleil à la fin mai, M. Béland avait expliqué qu'il s'agissait d'un «problème de communication». Selon lui, une partie des sommes qui lui ont été versées représentait le remboursement de 110 jours de vacances auquel il avait droit. Si les vérificateurs financiers du collège ont considéré certains montants comme étant des irrégularités, «c'est parce qu'il aurait dû y avoir une résolution du conseil d'administration». Selon des informations obtenues auprès d'un membre du conseil d'administration, le contrat avait été dûment signé par le président de l'époque, Guy Desjardins, sans faire approuver la dépense par une résolution de son conseil d'administration. M. Desjardins a toujours décliné nos demandes d'entrevue.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer