Le réseau sans fil de Percé congestionné

L'été, le nombre d'habitants à Percé passe de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'été, le nombre d'habitants à Percé passe de 300 à 5000.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Geneviève Gélinas</p>
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Percé) Des textos qui prennent deux ou trois heures à arriver, des appels difficiles, voire impossibles... Le réseau sans fil de TELUS n'a pas su accommoder touristes et locaux pendant la pointe de cet été, alors que le nombre d'utilisateurs a été multiplié par six. La Ville de Percé demande à TELUS d'adapter ses équipements pour répondre à la demande, ce que la compagnie promet de faire d'ici l'été prochain.

Le maire de Percé, André Boudreau, demande à... (Collaboration spéciale, Geneviève Gélinas) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Percé, André Boudreau, demande à TELUS d'augmenter la capacité de son réseau sans fil pour répondre aux besoins de ses citoyens et des touristes.

Collaboration spéciale, Geneviève Gélinas

L'été, le nombre d'habitants à Percé passe de 300 à 5000. Cette année, l'achalandage est encore plus monstre qu'à l'habitude, remarquent les Percéens. Le réseau sans fil de TELUS a été congestionné et les touristes esclaves de leur cellulaire ont dû s'en libérer contre leur gré.

«Quand les textos prennent deux ou trois heures à arriver, c'est un problème, et pour les transactions et les consultations en ligne aussi, dit le maire André Boudreau. Aujourd'hui, tout le monde prépare ses vacances par Internet, réserve ses lieux d'hébergement et ses attraits en ligne. Alors quand tu arrives à Percé et que tu n'es pas capable d'ouvrir ton Internet, ça va mal.»

Percé a connu le même genre de problème au cours des étés passés, donc l'achalandage touristique exceptionnel n'est pas seul en cause, précise le maire. «On nous dit [chez TELUS]: c'est parce qu'il y a beaucoup de monde! Mais c'est ce qu'on veut, recevoir beaucoup de monde, et dans une période plus large [...]. Et aujourd'hui, dans une famille de deux adultes et deux enfants, il y a quatre téléphones qui travaillent en même temps.»

Percé n'est pas le seul secteur à vivre des problèmes de connexion sans fil. Pendant le Festi-Plage de Cap-d'Espoir, du 27 au 31 juillet dans le village voisin, les festivaliers ont eu du mal à faire des appels. Et l'accès au cellulaire était presque impossible durant les dix jours de festivités du centième anniversaire de Chandler fin juillet, rapporte le directeur général de Percé, Félix Caron.

Percé a adapté son système d'aqueduc et d'égout pour faire face à l'affluence de touristes l'été, compare le maire Boudreau. «D'adapter le réseau de TELUS, est-ce possible? Et qu'ils ne nous demandent pas une subvention, c'est un service qui coûte assez cher comme ça.»

Six fois plus d'usagers

Chez TELUS, la porte-parole Jacinthe Beaulieu rapporte que TELUS a enregistré six fois plus d'usagers cet été par rapport au mois de mai 2016. «C'est du jamais vu, même si on regarde les autres étés. Les voyageurs qui font affaire avec d'autres compagnies utilisent eux aussi nos réseaux. Le signal est partagé comme une autoroute. Quand il y a plus d'utilisateurs, il y a de la congestion.»

Fin juillet, TELUS a configuré ses antennes pour donner priorité aux appels 9-1-1 et aux appels faits à partir de téléphones mobiles en général, indique Mme Beaulieu.

La compagnie ajoutera de la capacité à son réseau sans fil «dans les prochaines semaines ou les prochains mois» pour que davantage d'utilisateurs puissent utiliser le signal en même temps.

TELUS mettra aussi à jour sa technologie, ce qui devrait augmenter la vitesse et la capacité du réseau. Ce changement se produira «dans les prochains mois dans toute la péninsule gaspésienne», indique la porte-parole.

D'ici l'an prochain, TELUS installera la fibre optique sur la pointe de la péninsule, ce qu'elle a déjà commencé à faire à certains endroits en Gaspésie. «Ça va nous permettre de bonifier le signal cellulaire à quelques endroits stratégiques», dit Mme Beaulieu.

Une fois ces changements apportés, «il va y avoir une amélioration nette, mais on est tributaires des éléments imprévisibles», précise la porte-parole. Elle conseille aux utilisateurs de désactiver les applications et les technologies dont ils ne se servent pas, afin d'épargner le signal.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer