Étape majeure pour le développement du mont Saint-Joseph

Le sommet du mont Saint-Joseph offre une vue... (Collaboration spéciale Gilles Gagné)

Agrandir

Le sommet du mont Saint-Joseph offre une vue imprenable d'une grande partie de la Baie-des-Chaleurs mais il pourrait recevoir davantage de visiteurs avec de meilleurs aménagements.

Collaboration spéciale Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton) Le projet de développement du mont Saint-Joseph à Carleton a fait un saut important menant vers sa concrétisation lundi alors que le gouvernement québécois a annoncé une participation de 450 000 $, l'avant-dernier bloc de financement de cette initiative de 2 260 000 $.

Il reste à recevoir 500 000 $ du gouvernement fédéral pour compléter le financement d'un projet appelé à changer significativement le sommet de la montagne dominant Carleton.

La Corporation de gestion et de mise en valeur du mont Saint-Joseph veut y construire un pavillon d'accueil polyvalent, en plus de modifier de façon importante la chapelle et l'oratoire. L'organisme veut présenter un spectacle d'animation numérique portant sur l'histoire géomorphologique et humaine de la Gaspésie dans la chapelle. Des sentiers de vélo de montagne, et de ski hors-piste l'hiver, seront ajoutés aux sentiers pédestres.

Les travaux pourraient débuter à l'automne si Développement économique Canada débloque sa part de fonds à temps et rien ne sera fait avant que cette part de financement soit sécurisée, «par souci de saine gestion», signale Vincent Landry, directeur de la Corporation de gestion et de mise en valeur du mont Saint-Joseph.

Les fonds de l'État québécois viennent du ministère du Tourisme, mais de la portion Stratégie maritime, le projet étant intitulé «Mer et montagne».

Le ministre responsable de la Gaspésie, Sébastien Proulx, a expliqué la participation de son gouvernement par le fait que la Gaspésie, qui «regorge de paysages saisissants et grandioses», doit faire face à «la concurrence de nouvelles destinations internationales».

Le ministre responsable de la Stratégie maritime, Jean D'Amour, a pour sa part indiqué que les fonds prévus pour le mont Saint-Joseph proviennent d'une enveloppe touristique de 30 millions s'étalant sur trois ans.

Les autres partenaires du projet sont la Ville de Carleton, avec 300 000 $, les caisses Desjardins, dont le montant reste à confirmer, la MRC d'Avignon, avec 50 000 $, le ministère de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation, le Conseil régional de l'environnement et Mountain Equipment Coop.

«Le plan de financement prévoit que 70 % des fonds seront du domaine public et 30 % du secteur privé. Un prêt couvrira 15 % [des fonds privés] et une autre tranche de 15 % vient des fondations privées», dit Vincent Landry.

Port-Daniel

D'autre part, le ministre Proulx a exprimé sa confiance de voir le projet de cimenterie de Port-Daniel «faire face aux engagements» économiques placés en lui quand l'usine sera en production en 2017, malgré un dépassement de coûts de 450 millions $ en construction.

Le ministre a aussi indiqué qu'un déblocage est à prévoir pour le financement de la voie ferrée Matapédia-Gaspé, acquise en mai 2015 par le ministère québécois des Transports. Il a avoué que «ça peut paraître long», le délai d'attente avant l'annonce des intentions du Ministère.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer