Le ministre D'Amour tassé par des manifestants à Gaspé

Les marcheurs ont applaudi quand un porte-parole de... (Collaboration spéciale, Geneviève Gélinas)

Agrandir

Les marcheurs ont applaudi quand un porte-parole de Jean D'Amour a annoncé qu'il annulait la conférence de presse à cause de « circonstances hors de son contrôle ».

Collaboration spéciale, Geneviève Gélinas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Geneviève Gélinas</p>
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Québec) Des manifestants antipétrole ont tenu une conférence de presse en lieu et place du ministre Jean D'Amour lundi matin à Gaspé.

Le ministre devait annoncer 125 000 $ pour un plan de développement des zones industrialo-portuaires de Gaspé. Il a décidé d'annuler son discours quand il a su qu'une quarantaine de manifestants étaient assis dans la salle du Musée de la Gaspésie où son intervention était prévue.

Les participants à la Marche des peuples pour la terre mère ont alors pris la parole pour dénoncer les projets d'exploitation et de transport de pétrole en Gaspésie, et le fait que les Micmacs soient pas ou peu consultés.

M. D'Amour, qui attendait dans le sous-sol du Musée, a quitté les lieux sans apparaître en public.

«On représente des gens qui ne sont pas à l'aise avec la fracturation hydraulique. Le BAPE n'est pas mis en place, la population n'a pas de lieu pour exprimer ses revendications», a déclaré Pierre Buchwalder, un étudiant montréalais d'origine française.

À Gaspé, Pétrolia et Junex explorent le sous-sol. Ces firmes n'ont pas fait de fracturation hydraulique jusqu'ici. Le porte-parole du groupe gaspésien Environnement Vert plus, Pascal Bergeron, estime que c'est une question de temps. «On nous dit qu'on va y aller étape par étape. Ils mettent de l'argent pour un forage vertical, après pour un forage horizontal, ensuite un nettoyage à l'acide», dit M. Bergeron, qui participe à la Marche.

«Notre plus grande richesse en Gaspésie, c'est l'eau potable. On va l'entrer dans des puits de pétrole pour fournir 1 % de la consommation du Québec», ajoute-t-il.

Si Jean D'Amour s'était montré, «j'aurais aimé qu'il puisse nous dire un petit mot sur le fait que [son gouvernement] donne tant d'argent à Pétrolia et à Junex, a lancé M. Buchwalder. J'aimerais qu'il m'explique si ça va bénéficier à la population locale.»

L'État québécois a investi plusieurs millions dans les projets de ces firmes via Ressources Québec, une filiale d'Investissement Québec.

Les marcheurs, partis d'Amqui le 29 mai, ont ensuite repris leur route vers le côté nord de la Gaspésie. Ils concluront leur marche le 9 juillet à Rimouski.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer