Exploration à Anticosti: les citoyens ambivalents

Le village de Port-Menier, le seul de l'île,... (Photo collaboration spéciale Steeve Paradis)

Agrandir

Le village de Port-Menier, le seul de l'île, compte à peine 200 résidents en période estivale.

Photo collaboration spéciale Steeve Paradis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Île d'Anticosti) Quand vient le temps de parler de pétrole et de fracturation hydraulique, les résidents de l'île d'Anticosti sont beaucoup moins tranchés dans leurs opinions que les élus et les chefs innus de la Minganie, unanimement contre le projet d'Hydrocarbures Anticosti. La plupart des gens sont également contre, mais avec beaucoup plus de bémols.

Le Soleil a passé quelques heures sur l'île vendredi pour couvrir la conférence de presse des maires et des chefs innus de la MRC de Minganie, qui se sont manifestés unanimement contre «l'industrialisation pétrolière» d'Anticosti. Il en a aussi profité pour rencontrer des citoyens partagés sur la question.

«[L'exploration pétrolière], je ne croirais pas que c'est... (Photo collaboration spéciale Steeve Paradis) - image 2.0

Agrandir

«[L'exploration pétrolière], je ne croirais pas que c'est bon pour l'île, mais quand c'est ta job dont il est question...», affirme Bertrand Poulin, 63 ans.

Photo collaboration spéciale Steeve Paradis

Bertrand Poulin illustre bien cette ambivalence. Rencontré à la sortie de l'édifice qui abrite le magasin général et le bureau de poste, notamment, le coeur de l'homme âgé de 63 ans balance entre création d'emplois et préservation de la nature.

«[L'exploration pétrolière], je ne croirais pas que c'est bon pour l'île, mais quand c'est ta job dont il est question...» lance sans compléter sa phrase ce natif de l'île qui travaille pour une entreprise de machinerie lourde. «Ça va donner de l'ouvrage, mais d'un autre côté, c'est sûr que ça va nuire au tourisme. Le chevreuil, notre principale ressource naturelle, tout ça risque de le perturber.» À son avis, la population de l'île est assez divisée sur la question, «mais ceux qui sont en faveur ne le disent pas publiquement».

«On n'est pas contre le développement, il faut voir, mais pour l'instant, on n'a pas beaucoup de réponses. Il n'y a pas non plus beaucoup d'études sur la géologie de l'île, très particulière», lance un commerçant qui tient à rester anonyme en soulignant que «ce sont [Hydrocarbures Anticosti] peut-être des clients potentiels et ici, les clients sont rares».

Peu d'habitants 

Comme nous l'a fait remarquer notre charmante accompagnatrice, Sonia, qui a transporté dans son minibus élus et journalistes du village à l'aéroport vendredi, le village de Port-Menier, le seul de l'île, ne compte que 150 résidents en hiver et environ une cinquantaine de plus le reste de l'année. Anticosti est plus peuplée que cela l'été, mais le reste demeure assez loin du village, dans les pourvoiries. Ça ne fait donc pas beaucoup de gens pour brasser des affaires. De plus, le coût de la vie y est 30 % plus élevé que sur le reste de la Côte-Nord, qui n'est pas la région la plus abordable en la matière.

L'employée municipale Line Lemire serait peut-être prête à... (Photo collaboration spéciale Steeve Paradis) - image 3.0

Agrandir

L'employée municipale Line Lemire serait peut-être prête à envisager l'exploitation des hydrocarbures sur l'île, «mais est-ce que ça va vraiment créer des jobs? Les gens ici sont quand même heureux de leur vie tranquille en pleine nature», confie-t-elle.

Photo collaboration spéciale Steeve Paradis

Line Lemire serait peut-être prête à envisager l'exploitation des hydrocarbures sur l'île, «mais est-ce que ça va vraiment créer des jobs? Les gens ici sont quand même heureux de leur vie tranquille en pleine nature», confie celle qui passe six mois par année sur l'île et qui vient de revenir au Québec après 30 ans passés à Toronto. «Je suis arrivée au paradis ici», lance l'employée municipale tout en râtelant la pelouse à côté de l'église.

«Le danger, c'est s'il y a un déversement. Quelle sera la vitesse de réaction des autorités? Et le Saint-Laurent, tout le monde en a besoin. Si on fait des dommages, ce sera ensuite irréversible», ajoute-t-elle.

«Personnellement, je doute que ça va apporter des... (Collaboration spéciale Steeve Paradis) - image 4.0

Agrandir

«Personnellement, je doute que ça va apporter des emplois ici. Ça va être seulement des entrées et des sorties [fly-in fly-out].» - France Léveillée

Collaboration spéciale Steeve Paradis

«Les opinions sont vraiment partagées et personne n'a les vraies réponses», rajoute sa collègue France Léveillée, sur l'île depuis 25 ans cumulés en deux passages. «Personnellement, je doute que ça va apporter des emplois ici. Ça va être seulement des entrées et des sorties [fly-in fly-out].»

«La fracturation, ça se passe sous la terre, on ne peut sûrement pas tout prévoir ce qui va se produire. En plus, les travaux se feront très proches de la rivière Jupiter, qui est l'une des plus grosses ici», conclut-elle en essuyant la sueur sur son front en cette journée particulièrement belle de mai.

L'affaire de quatre partenaires

Le nom de Pétrolia est toujours évoqué lorsqu'il est question d'exploration pétrolière à Anticosti. Mais les projets de forage et de fracturation hydraulique sur l'île sont l'affaire d'Hydrocarbures Anticosti, une entité à quatre partenaires dont l'entreprise pétrolière de Gaspé ne détient que 21,67 %.

Deux autres des partenaires sont des entreprises, participant elles aussi à hauteur de 21,67 %. Il s'agit entre autres de Corridor Resources, dont le siège social se trouve à Halifax. Corridor Resources est aussi derrière le projet d'exploration du gisement Old Harry, dans le golfe du Saint-Laurent, un projet que le chef de la communauté innue d'Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, a qualifié «d'encore plus terrible que celui sur Anticosti».

L'autre entreprise est Saint-Aubin E & P (Québec), une filiale du groupe français Maurel & Prom, spécialisé dans l'extraction et la production d'hydrocarbures. Le quatrième partenaire d'Hydrocarbures Anticosti est le gouvernement, par le biais de Ressources Québec, qui détient 35 % de l'entreprise.

Selon son site Internet (www.hydrocarbures--anticosti.com), Hydrocarbures Anticosti S.E.C. est une société en commandite «créée dans le but de réaliser des travaux de mise en valeur des hydrocarbures sur l'île d'Anticosti». L'objectif premier de la société est de «démontrer la viabilité commerciale des ressources en hydrocarbures de l'île d'Anticosti pour ensuite les produire».

D'après l'entente de partenariat créant Hydrocarbures Anticosti en mars 2014, un programme d'exploration en deux phases d'un maximum de 100 millions $ est créé. Le premier volet, d'environ 60 millions $, devait s'étendre de 2014 à 2016 et prévoyait 12 sondages stratigraphiques ainsi que trois forages avec fracturation hydraulique.

Il y a quelques semaines, Hydrocarbures Anticosti a remis à l'été prochain ses travaux de fracturation hydraulique, affirmant dans un communiqué que «le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques accuse un retard dans l'analyse de la demande de certificat d'autorisation pour la fracturation hydraulique soumise par Hydrocarbures Anticosti S.E.C. en février dernier».

Toujours selon l'entente créant Hydrocarbures Anticosti, Ressources Québec s'est engagée à verser jusqu'à 56,7 des 100 millions $ d'investissements prévus. Ce qui a fait dire au maire de la municipalité de l'Île--d'Anticosti, John Pineault, que «si le gouvernement veut vraiment faire du développement durable sur l'île, il a juste à me donner une partie de ces 57 millions. Je te jure que je vais en faire, du développement durable». 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer