La taxe d'hébergement inquiète l'industrie touristique de la Côte-Nord

«C'est sûr que ça va nous coûter un... (Archives La Presse)

Agrandir

«C'est sûr que ça va nous coûter un peu plus cher [la taxe à 3,5 %], mais je trouve qu'il manque de l'information. Y'a-t-il des garanties que la taxe ne passera pas de 3,5 à 7 %, par exemple?» a indiqué  le directeur général de l'hôtel Le Manoir de Baie-Comeau (photo), Raynald Tremblay.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) À partir du 1er novembre, il est possible qu'un touriste paie une taxe d'hébergement de 3,5 % dans une région touristique donnée et pas un sou pour la même chose chez sa voisine. Tourisme Côte-Nord/Manicouagan ne tient surtout pas à se retrouver dans la seconde catégorie.

Ce scénario, encore hypothétique pour l'instant, n'est cependant pas invraisemblable, car Québec a demandé à toutes les associations touristiques régionales (ATR) de la province de porter leur taxe sur l'hébergement, perçue lors d'un coucher dans un établissement touristique, à 3,5 %. Certaines sont déjà à ce niveau, d'autres comme l'ATR Manicouagan sont à 3 $ la nuitée, un dollar de plus que sa voisine à l'est, Duplessis.

Le problème, c'est que si à la fin du processus de vote sur l'harmonisation de la taxe le résultat est négatif, il n'y aura plus de taxe sur l'hébergement perçue dans cette ATR à compter du 1er novembre, date du début de l'application du résultat du vote. Le vote, ouvert aux entreprises du secteur de l'hébergement selon le principe un unité, un vote, membre ou non membre de l'ATR, doit être complété d'ici le 14 juin.

1,2 million $ en jeu

Advenant un vote négatif dans la Manicouagan, l'ATR perdrait une somme de 1,2 million $ par année, un montant consacré à son marketing. «Si ça vote contre, on n'aura plus les mêmes moyens que les ATR voisines. On ne pourra plus faire d'alliances publicitaires, qui nous permettent de faire des campagnes de pub d'envergure hors Québec», a lancé la directrice générale de Tourisme Côte-Nord/Manicouagan, Grétha Fougères.

Devant l'alternative qui s'offre (3,5 % ou 0), les propriétaires d'établissements se retrouvent en conséquence devant une absence de choix s'ils désirent que la région fasse sa promotion touristique. Mme Fougères en convient. «Il y aurait pu, à notre avis, avoir une certaine tolérance, comme garder le 3 $ par nuitée, mais le gouvernement est inflexible là-dessus», lance-t-elle.

manque d'information

Ironiquement, une taxe de 3,5 % par nuitée dans la Manicouagan pourrait rapporter un montant moindre que celui de la taxe à 3 $, étant donné le coût moyen d'une chambre sur le territoire. Mais Mme Fougères espère que si c'est le cas, le manque à gagner pour l'ATR sera minime.

Comme la conférence de presse se déroulait dans son établissement, le directeur général de l'hôtel Le Manoir de Baie-Comeau, Raynald Tremblay, était un spectateur intéressé. «C'est sûr que ça va nous coûter un peu plus cher (la taxe à 3,5 %), mais je trouve qu'il manque de l'information. Y'a-t-il des garanties que la taxe ne passera pas de 3,5 à 7 %, par exemple?» a-t-il indiqué.

M. Tremblay a aussi profité de l'occasion pour rappeler qu'avec les taxes et redevances de toutes sortes qu'ils doivent verser, la marge de profit des hôteliers est de plus en plus mince. «Quand ça passe par Internet, sur des sites comme Trivago ou Booking, il ne nous reste plus grand-chose sur la location d'une chambre. Pour certains sites, on doit leur redonner jusqu'à 25 % [du prix de la chambre]. Et en plus, on n'a pas le choix, tout se passe sur le Web maintenant», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer