Le député Pascal Bérubé dénonce le projet Optilab

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et Sylvain... (- PHOTO COLLABORATION SPÉCIALE JOHANNE FOURNIER)

Agrandir

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et Sylvain Lirette, de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, s'opposent au projet Optilab, qui contribuera selon eux à la dévitalisation des régions.

- PHOTO COLLABORATION SPÉCIALE JOHANNE FOURNIER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Matane) Le député de Matane-Matapédia dénonce le projet Optilab, qui, dès l'an prochain, prévoit centraliser les opérations de laboratoire dans 11 grands hôpitaux du Québec. Dans l'Est, c'est au-delà de 200 emplois de technologistes médicaux qui sont menacés ou qui risquent d'être transférés à Rimouski ou à Chicoutimi. Pascal Bérubé appréhende aussi les conséquences liées aux délais, au transport des échantillons et même à la perte de ceux-ci.

Optilab prévoit que 70 % des analyses réalisées dans les laboratoires des hôpitaux situés entre La Pocatière et Gaspé seront centralisées à l'hôpital de Rimouski. Dans le cas des hôpitaux de la Côte-Nord, ils seront transférés à l'hôpital de Chicoutimi, alors que les échantillons provenant des Îles-de-la-Madeleine seront acheminés à Québec.

«Le transport va coûter une beurrée parce qu'on est en région», croit Sylvain Lirette de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS). «Le kilométrage que vont faire les échantillons, ça cause un problème de traçabilité et aussi de viabilité. Si le conducteur est pris dans une tempête, est-ce que l'échantillon est capable de vivre quatre, cinq ou six heures?»

Le syndicaliste raconte qu'à une époque où le laboratoire de Rimouski répondait à un manque de pathologiste sur la Côte-Nord, les technologistes avaient ouvert une boîte qui contenait du poisson! «Où étaient les échantillons humains?» se demande-t-il encore. «On ne les a jamais retrouvés! Votre belle-soeur pour une mastectomie ou votre beau-frère pour une biopsie de la prostate devra recommencer ce test-là. On fait endurer des stress qui sont pas nécessaires!»

Pour le député Bérubé, un tel projet contribuera à la dévitalisation des régions. «Rimouski ne devrait pas être la seule ville à prospérer», estime-t-il. Le maire de Rivière-du-Loup, Gaétan Gamache, envisage de faire adopter une résolution pour demander au gouvernement de reculer devant ce projet.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer