Proulx échoue à rassurer les Gaspésiens

Sébastien Proulx a annoncé jeudi à Gaspé 1,6... (Archives La Presse, Ivanoh Demers)

Agrandir

Sébastien Proulx a annoncé jeudi à Gaspé 1,6 million $ pour un télésiège au centre de ski Mont-Béchervaise, soit la moitié du coût du projet. La région espérait aussi des engagements pour réparer le chemin de fer, maintenir son industrie éolienne et sauver le complexe touristique Fort-Prével, que la SEPAQ ne veut plus exploiter.

Archives La Presse, Ivanoh Demers

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Geneviève Gélinas</p>
Geneviève Gélinas

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) La première visite du ministre Sébastien Proulx en Gaspésie, la région dont il est responsable, n'a pas permis de rassurer les Gaspésiens sur l'engagement de Québec en faveur de l'éolien et du rail. En outre, les employés de l'Auberge et golf Fort-Prével soupçonnent que la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) a retardé l'annonce de leur licenciement collectif pour ne pas faire d'ombre au ministre.

M. Proulx a annoncé jeudi à Gaspé 1,6 million $ pour un télésiège au centre de ski Mont-Béchervaise, soit la moitié du coût du projet. La région espérait aussi des engagements pour réparer le chemin de fer, maintenir son industrie éolienne et sauver le complexe touristique Fort-Prével, que la SEPAQ ne veut plus exploiter.

En début d'après-midi, jeudi, les 30 employés de Fort-Prével étaient convoqués par la SEPAQ dans un hôtel de Gaspé. Ils s'attendaient à l'annonce de leur mise à pied. La représentante syndicale Suzanne Joncas était déjà sur la route pour s'y rendre ce matin quand la SEPAQ a annulé la réunion. «Le show du ministre Proulx aurait été pas mal à terre», croit Mme Joncas.

M. Proulx n'avait «pas d'info» au sujet d'une rencontre annulée, a-t-il indiqué au Soleil. Il dit avoir parlé jeudi matin avec le ministre responsable de la SEPAQ, Laurent Lessard. «Les discussions vont bon train entre le groupe de citoyens intéressés [à acquérir Fort-Prével] et la SEPAQ. Les choses évoluent très rapidement et positivement.»

Le député péquiste de Gaspé, Gaétan Lelièvre, estime que le financement du télésiège est «une bonne nouvelle», mais «ce n'est pas un équipement qui va relever l'économie de la région». À part ce projet, le ministre a fait des annonces de «deuxième et troisième ordre», dit M. Lelièvre. «C'est très décevant, et pas à la hauteur des attentes de la région.»

M. Proulx a annoncé 1,2 million $ répartis dans 15 initiatives privées gaspésiennes par l'intermédiaire du Fonds d'aide aux initiatives régionales (FAIR), un programme qui existe depuis plusieurs années.

Pas de déblocage

Plus tôt dans la semaine, Sébastien Proulx avait fait un arrêt à New Richmond, dans la baie des Chaleurs, pour une première rencontre avec des meneurs socioéconomiques attendant depuis des mois, sinon davantage, des déblocages du gouvernement du Québec dans divers dossiers de développement.

Questionné sur les 100 mises à pied présentement effectuées dans deux usines de fabrication de composantes éoliennes, alors que l'État québécois reporte sans cesse la divulgation de sa Politique énergétique 2016-2025, M. Proulx a indiqué qu'elle «serait dévoilée assez rapidement [...] au printemps» par son collègue Pierre Arcand. «C'est plus une question de semaines que de mois.»

Le président du Conseil central CSN Gaspésie-Les Îles, Jacques Mimeault, espérait jeudi rencontrer le ministre pour lui parler des 200 emplois en péril chez LM Wind Power, l'usine de pales d'éoliennes de Gaspé. «On aimerait qu'il quitte la région en ayant pris l'engagement de conserver les emplois [...]. L'usine n'a plus de commande après septembre. Le temps file.»

En transport ferroviaire, la Coalition des Gaspésiens pour l'avenir du train attend depuis neuf mois des nouvelles sur la réalisation d'une étude de 40 000 $ qui révélerait ce qu'il faut faire pour relancer le service de VIA Rail avec un train léger. Sébastien Proulx est resté évasif, bien qu'assurant qu'il suivra le dossier du chemin de fer «de façon régulière».

Il a qualifié le dossier de «complexe» et a indiqué que le tronçon Matapédia-Gaspé comporte «des secteurs où même un train léger ne pourrait passer [...] On va faire un suivi».

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer