Le député Lelièvre s'inquiète pour le développement des régions

Le député péquiste de Gaspé Gaétan Lelièvre... (Photothèque Le Droit)

Agrandir

Le député péquiste de Gaspé Gaétan Lelièvre

Photothèque Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Gilles Gagné</p>
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Gaspé) «Attend-on le point de non-retour? Qui connaît et qui défend les régions dans ce gouvernement?» Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de développement des régions, Gaétan Lelièvre, a ainsi exprimé hier le ras-le-bol des députés du Parti québécois pour illustrer «l'immobilisme du gouvernement libéral».

Données de l'Institut de la statistique du Québec en main, M. Lelièvre a rappelé que les régions de la Côte-Nord, avec une perte de 1,42 % de sa population, de l'Abitibi-Témiscamingue (- 0,37 %), du Nord-du-Québec (- 0,36 %), du Saguenay-Lac-Saint-Jean (- 0,20 %), de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (- 0,14 %) et du Bas-Saint-Laurent (- 0,09 %) encaissent durement «l'absence de stratégie de développement régional» de l'État.

«En Abitibi-Témiscamingue, ce sont les pires chiffres en 10 ans. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y a eu autant de saisies pour faillites dans les deux premiers mois de l'année qu'au cours de 2015. Il y a eu une hausse des faillites de 16,4 % au Bas-Saint-Laurent [...] En 25 ans d'engagement en développement régional, je n'ai jamais un tel démantèlement du coffre à outils des régions», précise M. Lelièvre, député de Gaspé depuis 2012.

Il énumère ainsi un ensemble de projets avortés ou d'usines ayant fermé leurs portes depuis deux ans.

Abolition de budgets

«Sur la Côte-Nord, Ferro Atlantica a abandonné son projet et 345 emplois qui devaient suivre. Cliffs a fermé la mine du lac Bloom, une perte de 500 emplois. Le Bas-Saint-Laurent vit avec des coupes de budget en forêt privée et en forêt publique. Le rapport Gagné fait craindre le pire pour une majorité de producteurs de sirop d'érable, pas juste au Bas-Saint-Laurent, mais dans toutes les régions productrices. En Abitibi, Québec Lithium a fermé sa mine en 2014, laissant 200 personnes au chômage. En Gaspésie, la situation des transports n'a jamais été aussi inquiétante. [...]. Dans l'éolien, le carnet de commandes de LM Wind Power est vide à partir de septembre», note-t-il.

M. Lelièvre rappelle que l'abolition des conférences régionales des élus, des budgets qui les accompagnaient, et la suppression de la majorité des centres locaux de développement privent les régions d'importantes sommes.

«Le gouvernement a aussi coupé 55% du Fonds de développement des territoires, de 180 à 110 millions $, alors qu'il l'a augmenté pour Montréal. Le pacte fiscal a fait très mal aux régions. Les deux ministres responsables de l'Occupation du territoire [Martin Coiteux] et du Développement des régions [Lise Thériault] vivent sur l'île de Montréal», dit-il.

La Stratégie maritime et le Plan Nord, sur lesquels mise le gouvernement de Philippe Couillard pour développer les régions, «ne donnent aucun résultat [...] Il n'est pas trop tard pour rétablir une stratégie de développement, avec plus de vision, plus de volonté et des actions concrètes», note M. Lelièvre.

Le ministre responsable de la Gaspésie et des Îles, Sébastien Proulx, n'a pas donné suite aux appels du Soleil, hier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer