Du Coin-Marouf au Phare du Cap-de-la-Tête-au-Chien, les plus beaux noms de lieux

Le Coin-Marouf, charmant, non? Et que dire de l'impasse du Grand-Désert, la rue... (Infographie, Le Soleil)

Agrandir

Infographie, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) Le Coin-Marouf, charmant, non? Et que dire de l'impasse du Grand-Désert, la rue de l'Heure-Mauve ou du chemin des Sucres-d'Antan, tous des noms de lieux qui ont fait battre le coeur de la Commission de toponymie du Québec.

Douze endroits du Québec figurent sur la liste des coups de coeur 2016 de la Commission, dévoilée vendredi, à l'approche de la Saint-Valentin. Leur coup de foudre? Le Coin-Marouf, un lieu-dit de Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, nommé en souvenir de George BouMarouf, d'origine syrienne, qui a exploité une auberge dans le secteur, jusqu'à la fin des années 40. 

Dans la grande région de Québec, le phare du Cap-de-la-Tête-au-Chien à Saint-Siméon et la rivière Inventée près de Beaupré ont séduit le jury parmi les quelque 1500 toponymes officialisés en 2015. À environ 80 kilomètres au nord-est de la ville de Québec, la rivière Inventée a été pensée et, surtout, creusée en 1986 et en 1987 pour créer un habitat propice à la reproduction de la truite mouchetée. 

Le charme de la Basse-Côte-Nord 

La Basse-Côte-Nord, région de la Côte-Nord qui débute à l'est de Natashquan, a aussi su plaire de par ses endroits aux appellations inédites en raflant le tiers des mentions. Les noms île de la Campe de Bom-Thomas, îles des Lumières du Lac à Charles, Les Écores Blanches et La Rigouèche ont conquis la Commission. 

Pour la petite histoire, l'île de la Campe à Bom-Thomas, qui flotte entre les villages de Tête-à-la-Baleine et Mutton Bay, aurait accueilli la «campe» d'un dénommé Thomas. Le «Bom» s'explique parce qu'il désigne localement «bonhomme» pour donc, l'île de la cabane du bonhomme Thomas.

Une mention spéciale a été attribuée à la Ville de Lanoraie, qui utilise le nom de coureurs des bois et de voyageurs pour nommer les voies de communication de l'un de ses secteurs. 

La Commission de toponymie du Québec s'est laissé, entre autres, charmer par la valeur poétique, l'originalité, l'euphonie et la mise en valeur du patrimoine à travers les appellations choisies cette année. 

Douze coups de coeur : 

  • Place du 1er-Mars-1965, Montréal 
  • Lac de l'Alicotache, Saguenay-Lac-Saint-Jean
  • Île de la Campe de Bom-Thomas, Côte-Nord
  • Phare du Cap-de-la-Tête-au-Chien, Capitale-Nationale
  • Le Coin-Marouf, Abitibi-Témiscamingue
  • Les Écores Blanches, Côte-Nord
  • Impasse du Grand-Désert, Laurentides
  • Rue de l'Heure-Mauve, Montérégie
  • Rivière Inventée, Capitale-Nationale
  • Îles des Lumières du Lac à Charles, Côte-Nord
  • La Rigouèche, Côte-Nord
  • Chemin des Sucres-d'Antan, Laurentides -30- 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer