Site patrimonial du havre du Bic: un règlement qui suscite la grogne à Rimouski

Le règlement adopté par la Ville de Rimouski... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le règlement adopté par la Ville de Rimouski afin de protéger le secteur du Bic a provoqué beaucoup de remous à la dernière séance du conseil.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) Malgré la période de réjouissances des fêtes de fin d'année, l'adoption d'un nouveau règlement à Rimouski continue de faire jaser dans le secteur concerné, Bic. Ce règlement de citation du site patrimonial du havre du Bic, village aujourd'hui annexé à Rimouski, a été adopté à 10 conseillers contre un lors d'une séance plutôt houleuse à laquelle ont assisté une soixantaine de citoyens. Seul le conseiller Serge Dionne a voté contre.

«Être propriétaire d'un lieu, c'est de pouvoir en jouir en toute quiétude, a fait valoir le conseiller Dionne. Dans ce règlement, il y a beaucoup de contraintes.» Parmi ces contraintes, l'implantation doit s'harmoniser avec le couvert végétal. «Il n'y aura pas de projet d'un bâtiment de quatre étages, a illustré le maire, Éric Forest. Au niveau du patrimoine bâti, le vinyle et l'aluminium sont les deux seules choses interdites. Ceux qui pensent qu'on est en train d'empêcher les gens de se rendre dans leur propre boisé, ils n'ont absolument rien compris.»

Pour la municiplaité, certaines zones du secteur du Bic sont à protéger en raison de l'environnement naturel fragile, de la villégiature en bord de mer, du paysage emblématique, des bâtiments d'architecture, des accès au fleuve et pour l'histoire. Ces zones sont la Pointe-aux-Anglais, la Pointe-Santerre et la Grange-Théâtre.

«Cette loi antidémocratique, vous l'avez adoptée sans que les propriétaires visés en soient avisés, a lancé un citoyen, Donald Lebel, à l'endroit du maire et de ses conseillers. Je ne croyais pas qu'en 2015, au Québec, il existait une loi comme celle-ci qui permettait d'exproprier petit à petit des propriétaires.»

«Vous avez des insinuations tendancieuses», a rétorqué le maire Forest. «Vous avez des propos qui sont faux. C'est votre attitude depuis le début et je n'accepte pas ça.» Un ancien conseiller municipal a répliqué aux commentaires du maire : «Je suis époustouflé de vous voir aller», a enchaîné Gilles Thériault. «C'est vraiment de la politique de bas étage!»

Encore de la chicane

Un autre citoyen du Bic ne s'opposait pas tant au projet qu'il se désolait du conflit généré par ce nouveau règlement. «On est repartis pour la chicane», a dit Georges Michaud. «J'ai déjà vu des assemblées, au Bic, où des policiers étaient en arrière!»

Si une partie de la salle s'opposait farouchement au règlement, une autre partie a salué l'initiative de Rimouski, dont les membres du Comité du patrimoine naturel et culturel du Bic. «À titre de décideurs, vous avez entrepris d'écrire un chapitre marquant sous l'égide du développement durable», a soutenu le président du Comité, Jean Munro.

La Seigneurie du Bic

Certains croient que le règlement de site patrimonial a été créé pour empêcher un projet du Groupe immobilier Rioux, ce que réfute le maire. Évalué à 20 millions $, le projet de la Seigneurie du Bic prévoit la construction d'une quarantaine de maisons écologiques. «Là où le Groupe Rioux a des terrains, c'est dans une zone où les usages sont restrictifs», a expliqué le maire Forest. «C'est zoné aire naturelle sensible. Le projet d'implantation devra être soumis à la consultation.»

Le promoteur, qui travaille sur ce projet depuis trois ans, a vu toutes ses démarches anéanties par l'annonce de ce règlement. «On ne voyait pas l'utilité de rajouter un site patrimonial parce que nous, on est déjà sévères dans nos critères, fait valoir la vice-présidente et directrice générale de l'entreprise. Au départ, on s'opposait à ça.» Mais, après une rencontre avec le service d'urbanisme de la Ville de Rimouski, Ève-Marie Rioux croit maintenant qu'une entente puisse être possible. 

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer