Budget Leitão 2015-2016: les régions «demeurent sous-financées»

«Le budget prévoit 1,5 milliard $ en cinq ans... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

«Le budget prévoit 1,5 milliard $ en cinq ans pour la Stratégie maritime, mais quand on regarde de près, l'argent vient surtout des programmes réguliers. Il n'y a pas de nouvel argent», précise Daniel Côté, maire de Gaspé.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton) Le budget de l'État québécois renferme bien quelques pistes potentiellement intéressantes pour la Gaspésie et les autres régions du Québec, mais ces pistes risquent fort d'être submergées par la poursuite des mesures d'austérité et par les détails qui sortiront d'un examen exhaustif du document budgétaire.

Ce constat vient du maire de Gaspé et ex-président de la défunte Conférence régionale des élus, Daniel Côté. Quant à Geneviève Giguère, du Regroupement des organismes communautaires, elle rappelle que les membres de son mouvement demeurent fortement sous-financés.

Stratégie maritime

«Le budget prévoit 1,5 milliard $ en cinq ans pour la Stratégie maritime, mais quand on regarde de près, l'argent vient surtout des programmes réguliers. Il n'y a pas de nouvel argent. La Stratégie maritime proprement dite reçoit 170 millions $ pour cinq ans, dont seulement 13,8 millions $ pour cette année», précise Daniel Côté, qui croit que le projet de traversier entre Rivière-au-Renard et l'île d'Anticosti pourra se qualifier.

La légère augmentation de l'enveloppe d'infrastructures pourrait renfermer «un certain message positif pour l'industrie de la construction, mais on ne connaît pas le partage entre les régions et les villes. Avant de crier "hourra!", on va attendre», tempère M. Côté.

Il exprime du soulagement de voir le maintien des crédits d'impôt à la masse salariale, «mais ils sont diminués, de 18 à 15 %. Dans l'éolien, il est réduit de 16 à 15 %, ce n'est pas majeur.»

C'est toutefois tout le reste du budget qui inquiète fortement Daniel Côté, à commencer par les postes en développement régional.

«Dans le mouvement Touche pas à mes régions!, on dit depuis des mois que l'austérité coûte plus cher aux régions qu'aux grandes villes. Nous en avons la preuve ici. Le gouvernement coupe 66 millions $ dans l'enveloppe de 180 millions $ du Fonds de développement des territoires, qui chute à 114 millions $. Pendant ce temps, l'enveloppe de Montréal augmente de 8 millions $, pour passer de 111 à 119 millions $», note-t-il.

Ce n'est pas mieux ailleurs, dit-il. «La disparité est encore bien présente dans les secteurs touchant aux régions. Le Fonds des entreprises de pêches perd 16 %, ou 2 millions $, la Financière agricole perd 150 millions $, alors que le budget de la forêt perd 5 %, et que les Affaires municipales perdent 7 %. À l'aube de la négociation d'un nouveau pacte fiscal, je me demande quel signal on envoie. On serre la corde!»

D'après ce qu'il voit du budget, la prochaine année sera encore dure pour les régions du Québec.

«L'hémorragie n'est pas terminée. Le retour à l'équilibre budgétaire se fait sur le dos des régions. Au-delà des ressources naturelles, on assiste à une centralisation en santé et en éducation, avec des postes transférés vers Québec et Mont-réal. Les employés de la fonction publique vivant ici donnent une couleur régionale aux décisions. Qui fera valoir nos points de vue?» ajoute M. Côté, qui a «hâte de voir d'autres signaux» de Québec.

Geneviève Giguère note pour sa part que «même si la part du financement des organismes communautaires reste inchangée dans le budget global [du ministère de la Santé et des Services sociaux] et que le financement des organismes communautaires sera indexé de 1,01 %, les organismes communautaires restent sous-financés». Ces derniers se disent très préoccupés par l'appauvrissement général des personnes et des régions.

Suzanne Lamarre, de la Source alimentaire Bonavignon, craint pour sa part que la «classe moyenne [doive] solliciter de l'aide alimentaire», en plus des prestataires d'aide sociale et des gens au salaire minimum.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer