Un budget à saveur citoyenne à Baie-Saint-Paul

Le maire Jean Fortin et le directeur général... (Collaboration spéciale Brigitte Lavoie)

Agrandir

Le maire Jean Fortin et le directeur général de la Ville de Baie-Saint-Paul Martin Bouchard.

Collaboration spéciale Brigitte Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Brigitte Lavoie

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Saint-Paul) Dans le cadre d'un exercice citoyen encore marginal au Québec, la Ville de Baie-Saint-Paul invite sa population à participer à son exercice budgétaire. L'expérience vise à intéresser et à intégrer le public aux décisions municipales et permettait notamment de proposer un projet communautaire à 100 000 $.

«L'idée est de permettre la participation citoyenne à travers une structure. L'objectif est de travailler encore mieux ensemble, les citoyens et le conseil», résume le maire Jean Fortin, qui a notamment fait sa dernière campagne électorale avec cette idée.

«Nous verrons jusqu'où nous pourrons aller, mais cette année est un début», avertit celui qui cumule plus de 20 ans en politique municipale et dont le quatrième mandat de maire a été difficile, marqué par de multiples déferlantes d'opposition. Les mémorables rebondissements du médiatisé projet d'enfouissement des fils de la rue Saint-Jean-Baptiste restent d'ailleurs un exemple de déchirement populaire que rencontrent parfois des projets municipaux majeurs.

Au Québec, l'exercice budgétaire participatif de BSP reste marginal, précise le directeur général Martin Bouchard : «Des initiatives comparables à la nôtre se tiennent à Saint-Basile-le-Grand et dans le secteur du Plateau, à Montréal. C'est plus courant en Ontario, où plusieurs villes ont adopté ce genre de stratégie d'implication citoyenne.» En Europe, la ville de Paris tenait en 2014 son premier budget municipal participatif dans lequel elle invitait ses citoyens à donner leur voix à cinq projets parmi une liste de propositions.

Pour le maire Fortin, l'aspect collectif de la démarche est «très important» et s'inscrit dans la foulée de la politique de développement durable de la municipalité. «Nous pensons que ça peut ajouter des idées et faire avancer des projets», ajoute-t-il.

Projet à 100 000 $

Avec un budget annuel d'environ 15 millions $, la Ville de Baie-Saint-Paul calcule sa «marge de manoeuvre» pour des projets d'investissements et d'infrastructures à environ 3 millions $.

Du coup, pour cette première année de participation citoyenne, elle invitait la population à lui soumettre un projet communautaire et durable d'une valeur de 100 000 $. Les citoyens peuvent aussi, jusqu'au 9 novembre, prioriser par l'intermédiaire d'un sondage Internet, le projet d'infrastructure majeur à inscrire au plan triennal d'immobilisations. Dans les deux cas, la Ville y voit une «façon d'associer les citoyens à l'ordre de priorités dans la Ville».

Ne sachant à quoi s'attendre de ce nouveau processus, la Ville a été finalement ravie de se retrouver devant une salle bondée comptant une centaine de citoyens lundi soir pour la présentation des projets à 100 000 $. Des 27 déposés, 4 idées ont été retenues par le conseil municipal et soumises au vote des citoyens présents. Au final, c'est un parc familial avec jeux d'eau qui obtient la faveur populaire aux côtés des projets finalistes d'aménagements de skatepark, de boisé, de parc thématique et de trottoir.   

«Nous sommes très heureux de la forte participation à la soirée de votation. Cet accueil nous encourage à poursuivre avec notre budget participatif», souligne le maire Fortin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer