Commémoration nationale des 100 ans du naufrage de l'Empress of Ireland

Le directeur général du Site historique maritime de... (Photo collaboration spéciale Carl Thériault)

Agrandir

Le directeur général du Site historique maritime de Pointe-au-Père à Rimouski, Serge Guay, a dévoilé les grandes lignes de l'exposition itinérante sur les 100 ans du naufrage de l'Empress of Ireland, qui sera présentée dans 12 villes canadiennes hors Québec.

Photo collaboration spéciale Carl Thériault

Partager

Carl Thériault

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rimouski) La commémoration des 100 ans du naufrage de l'Empress of Ireland, le 29 mai 2014, débute dès maintenant par le déplacement d'une exposition dans 12 villes canadiennes hors Québec.

L'Armée du Salut à Toronto accueillera cette exposition du 26 au 31 mai en hommage à leurs 150 disparus lors de la tragédie qui, en 14 minutes, a fait un total de 1012 victimes au large de Sainte-Luce-sur-Mer, à l'est de Rimouski.

La programmation d'activités à Rimouski commencera par un grand souper-spectacle à 200 $ le couvert le 28 mai 2014 en présence de plusieurs descendants des naufragés. Pendant sa durée de vie, le paquebot aura transporté en huit ans entre Liverpool et Québec pas moins de 187 000 passagers, pour la plupart immigrants.

«Cinq-cents personnes seront invitées à prendre place de façon virtuelle à bord de l'Empress et à vivre l'époque des grands paquebots lors du souper», a souligné Serge Guay, directeur général du Site historique maritime de Pointe-au-Père à Rimouski. L'exposition itinérante sera aussi présentée au public québécois en 2014. Des causeries seront organisées avec les descendants. «Il y a aussi comme objectif dans cette tournée de faire connaître l'histoire de l'Empress of Ireland qui a été oubliée à cause du déclenchement peu après de la Première Guerre mondiale», souligne Pascale Saint-Amand, chargée de projet de l'exposition itinérante.

Une trentaine de descendants se sont manifestés jusqu'ici, les organisateurs espèrent qu'une centaine s'exprimeront d'ici le 29 mai 2014.

Le projet de salle de spectacle et d'exposition de 400 places, appelée Hangar 14, sur le quai de Pointe-au-Père, a été abandonné, le terrain étant contaminé et l'enrochement effectué en 2008 ne pouvant supporter les conteneurs qui auraient constitué l'enveloppe extérieure de la salle.

Salle multifonctionnelle

Un nouveau projet sous la forme d'une salle multifonctionnelle au sud du pavillon de l'Empress de l'ordre d'un million de dollars sera bientôt annoncé. «Il ne se passera rien sur le quai. Le nouveau bâtiment en bois multifonctionnel sera plus adapté à nos besoins. On va travailler fort pour ravoir les subventions annoncées de 200 000 $ de Tourisme Québec et de 250 000 $ de la Ville de Rimouski», a précisé Serge Guay.

En 1904, pour profiter de la vague d'immigration qui devait transformer le Canada, la compagnie Canadian Pacific Railway avait mis en chantier deux paquebots jumeaux de 167 mètres : l'Empress of Britain et l'Empress of Ireland.

Au début du XXe siècle, un vaste mouvement d'immigration transforme le Canada. En 10 ans, de 1901 à 1911, sa population passe de cinq à plus de sept millions d'habitants. Les nouveaux arrivants, en provenance d'Europe, utilisent le seul moyen de transport possible pour traverser l'océan : les paquebots. Le fleuve Saint-Laurent devient donc l'une des principales voies d'entrée en Amérique.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer