Les Micmacs poursuivent le blocus de la voie ferrée en Gaspésie

La barricade ferroviaire a été érigée dans la... (Photo collaboration spéciale Gilles Gagné)

Agrandir

La barricade ferroviaire a été érigée dans la foulée du mouvement autochtone pancanadien «Idle no more» (Fini l'immobilisme), visant à dénoncer la loi fédérale C-45.

Photo collaboration spéciale Gilles Gagné

Partager

Gilles Gagné, collaboration spéciale
Le Soleil

(Listuguj) Les Micmacs de Listuguj ont maintenu leur blocus de la voie ferrée gaspésienne samedi, aux limites de leur communauté et de Pointe-à-la-Croix. Cette barricade a été érigée en soirée jeudi et elle a jusqu'à maintenant entravé le passage de deux trains de passagers de VIA Rail, vendredi soir et samedi matin.

Il est possible toutefois que les instigateurs du barrage laissent passer le train de voyageurs de ce soir, précisait samedi après-midi un manifestant, Alex Morrison.

«Nous allons décider avant le milieu de journée [dimanche] et informer les autorités», laissait savoir M. Morrison en milieu d'après-midi samedi.

La barricade ferroviaire a été érigée dans la foulée du mouvement autochtone pancanadien «Idle no More» (Fini l'immobilisme), visant principalement à dénoncer la loi fédérale fourre-tout C-45, adoptée récemment par le gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Alex Morrison précise que le groupe de Listuguj supporte du même souffle Theresa Spence, chef d'Attawapiskat, en Ontario, qui a entamé une grève de la faim au début de décembre afin de rencontrer le premier ministre Stephen Harper.

«Nous supportons son initiative visant à améliorer le sort de sa communauté», dit-il, faisant référence aux conditions de vie déplorables constatées à Attawapiskat, conditions qui ne s'améliorent pas au rythme désiré par Theresa Spence.

«Au jour le jour»

Les autochtones entendent-ils bloquer la voie ferrée longtemps à Listuguj? «Nous n'avons pas décidé. Ce sera évalué au jour le jour. On pourrait se limiter à bloquer les trains de marchandises», ajoute M. Morrison.

Il n'y avait pas de membres du conseil de bande de Listuguj samedi. Selon un manifestant, le blocus est supporté par le conseil, mais un seul conseiller serait allé encourager son groupe depuis jeudi.

Une douzaine de personnes étaient présentes près de la barricade, samedi. Elles se préparaient à y passer la nuit, samedi. En plus du train de ce soir, un autre convoi de VIA Rail est prévu demain matin. Le trafic de marchandises est assez limité durant la période des Fêtes.

La loi C-45 est dénoncée depuis des semaines par les autochtones de la Gaspésie et du reste du pays, notamment pour ses effets anticipés sur les pêches commerciales et la pêche au saumon, la Loi sur les Indiens et les changements à l'assurance emploi. Les autochtones craignent notamment que les modifications à la loi sur les eaux navigables ouvrent la porte à une exploration et une exploitation débridées des hydrocarbures.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer