Beauce: des taxes plutôt stables pour 2013

Partager

Sur le même thème

Luce Dallaire, collaboration spéciale
Le Soleil

(Saint-Georges) Pas de hausse marquée pour 2013 du compte de taxes des contribuables de Saint-Georges, de Beauceville, de Saint-Joseph-de-Beauce et de Sainte-Marie.

À Saint-Georges, le budget de 42,4 millions $ a été majoré de 1,4 %, en deçà de l'indice des prix à la consommation. Au chapitre des immobilisations, les investissements 2013 totaliseront 25,3 millions $.

Le taux de la taxe foncière générale a été abaissé en raison du dépôt d'un nouveau rôle d'évaluation. Il varie selon les secteurs de cette localité de 32 000 personnes.

Ainsi, pour une résidence moyenne de 158 200 $ du secteur Est, les taxes s'élèvent à 2125 $, en hausse de 0,4 %; dans le secteur Ouest, elles sont de 1910 $, en baisse de 1,4 % pour une maison moyenne de 138 200 $. Dans la Paroisse Est, pour une résidence de 180 100 $, elles atteignent 2008 $, soit une hausse de 4,8 %. Elles totalisent 1896 $ dans le secteur d'Aubert-Gallion, pour une maison moyenne de 168 200 $, soit 0,9 % de plus. Enfin, dans Saint-Jean, les taxes augmentent de 2,7 % ce qui, pour une résidence moyenne de 118 500 $, signifie 2439 $.

«Le résultat est cohérent avec notre vision stratégique, responsable envers nos obligations collectives et respectueux de la capacité de payer de nos citoyens», dit le maire François Fecteau.

Beauceville

Du côté de Beauceville, le maire Luc Provençal a présenté un budget avoisinant les 9,6 millions $.

Dans cette municipalité d'environ 6200 personnes, une résidence moyenne de 120 000 $ située en milieu urbain sera taxée à hauteur de 2198 $, soit une hausse de 1,5 % (33 $). Par contre, celle construite en milieu rural accusera une hausse de 2,4 % pour atteindre 1608 $, soit 37 $ de plus qu'en 2012.

À même les projets d'immobilisations de 4,4 millions $, Beauceville poursuit le prolongement de services de la 181e Rue, dans le parc industriel. À lui seul, ce projet fait 2 millions $.

Saint-Joseph-de-Beauce

Le maire de Saint-Joseph-de-Beauce, Michel Cliche, dit avoir travaillé fort pour proposer un budget équilibré avec des revenus de 7,5 millions $, des dépenses de 6,7 millions $

«Le compte de taxes des propriétaires résidentiels augmentera en moyenne de 42 $, soit 2,06 % pour le secteur urbain et de 47 $, soit 3,06 % pour le secteur rural qui n'est pas desservi. Ces montants sont basés sur une maison moyenne évaluée à 127 286 $», dit-il.

Sainte-Marie

À Sainte-Marie, le maire Rosaire Simoneau, qui a succédé à Harold Guay, parle de gestion ferme et parcimonieuse des avoirs collectifs.

Tous secteurs confondus, les taxes augmenteront de 1,75 % chez les 12 000 Mariverains. Pour une résidence moyenne de 171 317 $, le compte de taxes passe à 2507 $, en hausse de 44 $ par rapport à l'année précédente.

«Nous aurions pu présenter une augmentation moindre, à savoir de 0,12 %, mais étant donné que nous ne voulons pas hypothéquer les générations futures, nous avons pris l'habitude depuis 2004 de mettre un montant d'argent pour payer comptant nos immobilisations. C'est devenu un incontournable et, en 2013, cela équivaudra à 958 200 $. Au cours du prochain exercice, nous anticipons diminuer aussi notre dette de 500 000 $», conclut M. Simoneau.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer