Maison ravagée par un incendie: élan de solidarité à Saint-Siméon

Mélanie Amaral, Martin Savard et Kameronn, qui ont... (Photo collaboration spéciale, Brigitte Lavoie)

Agrandir

Mélanie Amaral, Martin Savard et Kameronn, qui ont perdu leur maison dans un incendie la semaine dernière, entourés de pompiers volontaires de Saint-Siméon à l'origine du mouvement de générosité.

Photo collaboration spéciale, Brigitte Lavoie

Partager

Sur le même thème

Brigittte Lavoie, collaboration spéciale
Le Soleil

(Québec) Une petite famille de Saint-Siméon, dans Charlevoix, dont la maison a été ravagée par un incendie il y a une semaine, est happée par un élan de générosité et de solidarité exceptionnel orchestré par les pompiers de l'endroit.

Le 23 novembre, Martin Savard, Mélanie Amaral et leur bambin de deux ans, Kameronn, ont perdu leur maison dans un incendie. Depuis, la famille qui attend son deuxième bébé en février a reçu un flot de dons et de coups de pouce.

«J'ai dit aux gens que nous sommes assurés et que nous avons de la famille près de nous, que nous ne sommes pas dans la rue, mais ils veulent nous aider. Des gens qui ont vécu ce genre d'épreuve nous ont dit qu'ils auraient aimé avoir de l'aide lorsque ça leur est arrivé», raconte M. Savard, un peu mal à l'aise, mais reconnaissant.

Comme dans la famille

Le sinistre de la maison des Savard a ébranlé personnellement la brigade de pompiers volontaires de Saint-Siméon pour lequel oeuvre le frère de Martin, Yoan Savard.

«Après l'intervention, on s'est regroupés. Comme c'était mon frère qui était touché, un de nos pompiers, Guy Lavoie, a proposé qu'on aide la famille de Martin, qu'on ramasse des biens, et de l'argent. J'ai offert de m'en occuper. Je voulais déclencher une vague et ça s'est transformé en tsunami», raconte Yoan.

À un mois de Noël, avec l'aide de la radio locale et du réseau Facebook, la demande d'aide a fait boule de neige. En une semaine, dons, témoignages et coups de pouce sont venus de tout Charlevoix, de Québec et même d'ailleurs en province. «Nous avons reçu des meubles, des électroménagers, des chaises hautes, des télévisions», énumère Yoan, «assez surpris de voir l'élan de générosité des gens».

Une solidarité autour d'une jeune famille qui, au final, servira à beaucoup de monde, assure M. Savard : «Tout ce qu'on amasse en surplus ne sera pas perdu; nous le remettrons à des organismes et des oeuvres locales.»

C'est avec une poignée de main ferme et le regard humide que Martin Savard dit merci : «Merci aux gens du village et de Charlevoix, aux commerçants d'ici. Nous avons eu de l'aide de partout. Merci!» insiste-t-il, réfléchissant déjà à une façon de remettre au prochain. Le camionneur est également reconnaissant du soutien venu d'anciens collègues de travail et d'employeurs.

Après s'être sentie «complètement perdue», Mélanie affirme une semaine plus tard ne «pas pouvoir dire que ça va mal, pas avec tout ce que les gens font pour nous et toute la belle énergie qu'ils nous donnent. Avec tout ce qui se passe dans le monde aujourd'hui, de voir le côté humain des gens comme nous le voyons depuis une semaine, ça me touche beaucoup. On n'a pas le choix d'avancer». La petite famille souhaite d'ailleurs reconstruire sa maison au coeur de ce village qui la supporte.

La collecte de meubles se poursuit encore quelques jours à la caserne de Saint-Siméon et les dons en argent sont reçus jusqu'au 7 décembre (compte en fiducie, caisse Desjardins de l'estuaire, Saint-Siméon). Information : 418 620-5010

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer