Un député impliqué dans une escarmouche au conseil municipal de Sept-Îles

Le député Jonathan Genest-Jourdain pianote sur son BlackBerry... (Collaboration spéciale Alix-Anne Turcotti)

Agrandir

Le député Jonathan Genest-Jourdain pianote sur son BlackBerry lors de la séance du conseil municipal de Sept-Îles lundi soir, geste que n'a pas apprécié une des citoyennes sur place.

Collaboration spéciale Alix-Anne Turcotti

Partager

Steeve Paradis, collaboration spéciale
Le Soleil

(Sept-Îles) Le député fédéral de Manicouagan, Jonathan Genest-Jourdain, s'est emporté à la sortie de la séance de lundi du conseil municipal de Sept-Îles contre une citoyenne qui l'avait interpellé. Un échange de gros mots s'est ensuivi. Le député néo-démocrate confirme l'incident et ne s'en excuse pas.

M. Genest-Jourdain accordait une entrevue sur sa présence à la séance du conseil lorsqu'une citoyenne l'a abordé pour lui demander comment il avait pu suivre la séance, car, selon elle, il aurait eu les yeux rivés sur son téléphone intelligent pendant deux heures.

Devant l'insistance de la dame, le député d'origine autochtone a perdu son calme. Il a lancé à la femme quelques mots en innu, mots qui ont visiblement porté, car la citoyenne semblait outrée par les propos de M. Genest-Jourdain. La dame, bien que visiblement allochtone, comprenait l'innu. S'est ensuivie une prise de bec entre les deux protagonistes, dans laquelle ressortaient les clichés véhiculés contre les Blancs et les Innus.

En entrevue avec Le Soleil le lendemain, le député ne semblait guère repentant, mettant l'incident sur le compte des tensions latentes entre autochtones et non-autochtones dans la région de Sept-Îles.

Affirmation des innus

«La citoyenne n'était pas d'accord avec le fait que je prenais des notes sur mon BlackBerry et elle m'a apostrophé durant une entrevue. Peu importe le prétexte, ça serait probablement arrivé quand même», a déclaré Jonathan Genest-Jourdain. «Il y a une escalade avec l'affirmation identitaire des Innus, et c'est sûr qu'il y a une montée de la grogne populaire face à ces revendications, et ce, des deux côtés. Compte tenu du fait que je suis une figure marquante de la communauté, on m'adresse directement les doléances», a-t-il ajouté en soulignant que c'était la première fois qu'il était partie prenante d'un tel incident en public.

Le député de Manicouagan, connu notamment du grand public pour s'être recoiffé et endormi à la Chambre des communes, soutient qu'il a assisté à la séance des élus septiliens «afin de maximiser mon temps sur le terrain». Il voulait notamment en apprendre plus sur le projet de mine d'apatite à ciel ouvert tout près des limites municipales. M. Genest-Jourdain devait d'ailleurs participer mardi soir à une rencontre organisée par des opposants au projet de Mine Arnaud.

Avec la collaboration d'Alix-Anne Turcotti

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer