Luc Mercure: «tombé» dans l'implication sociale dès sa jeunesse

M. Mercure a participé à de nombreux conseils... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

M. Mercure a participé à de nombreux conseils d'administration d'organismes voués à la culture et à la diffusion des arts.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Guy Benjamin
Le Soleil

(Québec) Lauréat : Luc Mercure
Occasion : Il quitte son poste de directeur général de Diffusion culturelle de Lévis après 20 années de service.

Héritier du gène de l'implication sociale, Luc Mercure a milité pour la sauvegarde de l'église anglicane de Lévis et de son presbytère, voués à la démolition par les autorités municipales. Il était né à quelques pas de là 17 ans plus tôt.

Dans quelques semaines, à l'âge de 53 ans, il quittera le poste de directeur général de Diffusion culturelle de Lévis, l'organisme qui gère la réputée salle de spectacles L'Anglicane et la galerie Louise-Carrier. Vingt ans à ce poste, mais près de 40 ans de lien direct et indirect avec le magnifique site de la rue Wolfe.

Que de chemin parcouru depuis la Fête des oiseaux, une activité visant à sensibiliser les citoyens à la nécessité d'avoir des espaces verts dans le coeur d'une ville, rappelle M. Mercure, qui à peine sorti de l'adolescence s'impliquait comme bénévole. Sauvegarder le site de l'église anglicane pour le consacrer à des fins culturelles était le grand but de cette fête, afin de contrer les intentions de la ville de Lévis qui avait acquis les lieux en 1973. L'église, le presbytère, et l'ancien cimetière, devenu un parc magnifique, devaient céder la place à un HLM.

M. Mercure part avec le sentiment du devoir accompli, dit-il en toute humilité. Il ne cache pas sa fierté d'avoir mené à bien le dossier de la rénovation de la salle de spectacle achevée en 2003 après 12 ans de démarches.

Mais sa plus grande fierté, dit-il, est celle d'avoir réussi à constituer une équipe d'employés et de bénévoles assez exceptionnelle. «Si L'Anglicane a une si belle réputation, ce n'est pas lié à la matière, mais à l'équipe qui l'anime.»

Savoir partir

Il partira avec un pincement au coeur, mais l'esprit serein, car il laisse une corporation qui va très bien sur le plan financier. «Peut-être que ça fait cliché de dire ça, mais il faut savoir partir».

Puis, le directeur général reprend les paroles d'une chanson de Charlebois. «Il cède sa place à plus jeune, plus fou, pour faire danser les bougalous.»

M. Mercure ne s'est pas contenté de diriger les destinées de Diffusion culturelle de Lévis. Il a participé à de nombreux conseils d'administration d'organismes voués à la culture et à la diffusion des arts, sur les plans local, national et même international.

Il a notamment été membre fondateur du circuit des petites salles du Québec, trésorier du conseil d'administration de RIDEAU, organisme qui regroupe les diffuseurs de spectacles du Québec et des communautés francophones, et membre du conseil d'Euram Bourse, organisation internationale qui vise à soutenir la circulation de spectacles et l'échange d'expertise entre les pays membres.

L'implication sociale, M. Mercure est tombé dedans quand il était jeune. Son père, qui occupait un poste de direction au Mouvement Desjardins, a toujours été très actif au sein de nombreux organismes. Sa mère a consacré beaucoup d'heures de bénévolat à l'Orchestre symphonique de Québec et à de nombreux autres organismes.

Son père, c'était les chiffres, sa mère, la culture. Voilà qui a inspiré M. Mercure à compléter en sept ans un baccalauréat en arts visuels et une maîtrise en administration des affaires, avec mention d'excellence au tableau d'honneur de la Faculté des sciences de l'administration de Laval.

Prix hommage

Son travail a été maintes fois souligné par des prix hommage de la part de plusieurs organismes, et sa présence à titre de finaliste dans de très nombreux concours témoigne de la reconnaissance de son travail acharné.

M. Mercure était candidat au titre de bénévole par excellence en 1983, dans un concours organisé par la Jeune Chambre de Lévis. Et ça se poursuit depuis ce temps en passant par le prix spécial du jury du Grand Prix du tourisme québécois en 1996, et le prix spécial 30e anniversaire du Réseau des organisateurs de spectacles l'an dernier. Ajoutez au moins une douzaine d'autres honneurs accumulés au fil des ans.

D'ici peu, M. Mercure traversera le fleuve pour occuper un poste de direction au service de l'éducation du Musée de la civilisation.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer