Élections municipales: un adversaire de taille pour le président du RTC

Denis L'Anglais a été Commissaire à l'immigration à... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Denis L'Anglais a été Commissaire à l'immigration à la Ville de Québec, chargé de mission pour les Fêtes du 400e et adjoint à la direction générale de la Commission Bastarache sur la nomination des juges.

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le président de Démocratie Québec, Me Denis L'Anglais, fait le saut dans l'arène électorale en se portant candidat dans le district du Plateau contre Rémy Normand, actuel président du RTC et membre d'Équipe Labeaume.

L'avocat bien connu, spécialisé en droit de l'immigration, n'a pas caché sa hâte de débattre avec son adversaire des enjeux du district du Plateau dans l'arrondissement Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge, notamment en matière de mobilité durable. «Il aurait dû être proactif [à titre de président du Réseau de transport de la Capitale], mais on le sentait à la remorque de décisions qui se prenaient dans le bureau du maire sortant», a lancé M. L'Anglais, dimanche, lors de l'annonce de sa candidature par la chef du parti, Anne Guérette, seulement trois jours après avoir annoncé qu'il quitterait la présidence de Démocratie Québec à la fin de la présente campagne.

Visiblement fière de présenter cette candidature d'expérience, Mme Guérette a renchéri en parlant «d'un échec total en matière de mobilité durable».

Me L'Anglais peut être considéré comme un candidat de taille. Depuis 10 ans, il a été tour à tour Commissaire à l'immigration à la Ville de Québec, chargé de mission pour les Fêtes du 400e et adjoint à la direction générale de la Commission Bastarache sur la nomination des juges. Auparavant, il a été délégué du Québec en Amérique du Sud.

Pour lui, le district du Plateau, délimité au sud par le boulevard Laurier et borné à l'est et à l'ouest par les autoroutes Robert-Bourassa et Duplessis, «cristallise» tous les enjeux majeurs de la Ville pour les années à venir. «[Le développement] est pensé en terme de circulation automobile et non pour les piétons et les cyclistes. Il faut lui redonner une dimension humaine», lance-t-il, faisant notamment allusion à ce qu'il appelle le «développement effréné des promoteurs». L'un de ses objectifs est de repenser le projet du Phare du Groupe Dallaire.

Le candidat rappelle aussi que le district est habité par plusieurs groupes culturels issus de l'immigration. Il note aussi la présence de l'Université Laval qui accueille de nombreux étudiants étrangers. À ce propos, il dit vouloir changer «les comportements et les attitudes» pour que les membres de ces communautés soient mieux respectés. L'actualité récente, dont l'incendie criminel de l'automobile du président du Centre culturel islamique de Québec, l'encourage à vouloir prôner un «vivre ensemble exemplaire».

Autre candidat présenté

Démocratie Québec a aussi présenté son candidat dans Loretteville-Les Châtels, Louis-Philippe Boudreault, qualifié comme un autre membre de la relève de Démocratie Québec. M. Boudreault travaille dans le domaine de l'assurance.

Avec ces deux autres noms, le parti porte à 13 le nombre de candidats. Mme Guérette a dit garder espoir de recruter huit autres candidats pour que son parti représente chacun des 21 districts de la Ville aux élections du 6 novembre.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer