Québec 21 retirerait tous les parcomètres de Maguire

Le candidat de Québec 21 au poste de conseiller... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le candidat de Québec 21 au poste de conseiller dans Saint-Louis-Sillery, Alexandre Pettigrew, a été présenté par son chef, Jean-François Gosselin.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Décriés par les commerçants et les automobilistes depuis leur apparition sur la rue Maguire à l'été 2014, les parcomètres disparaîtront de cette artère si le parti Québec 21 décroche le pouvoir.

Tant le chef Jean-François Gosselin que le prétendant au poste de conseiller Alexandre Pettigrew, qui a été présenté aux médias jeudi lors d'un point de presse sur la rue Maguire, ont assuré que l'élection de Québec 21 sonnerait le glas des parcomètres sur cette artère commerciale de Sillery.

«Quand je serai élu, il n'y aura plus de parcomètres, mais des stationnements d'une durée limitée», a assuré M. Pettigrew, gestionnaire pour Loto-Québec. 

«Les commerçants nous disent tous la même chose ici : les parcomètres sur Maguire sont un irritant. Nous préconisons plutôt des stationnements de 60 ou 90 minutes pour ne pas que les gens aient à sortir 25 sous ou leur carte de crédit pour une course de cinq minutes dans une boutique», reprend son chef Jean-François Gosselin.

Par ailleurs, le chef du parti a indiqué que le recrutement de candidats allait bon train même si c'était un exercice difficile. «Nous aurons 21 candidats en plus de moi. Il nous en reste quatre à annoncer et il y a des annonces prévues dès demain [vendredi]. Ce qu'on fait au chapitre du recrutement tient du miracle. Regardez les difficultés qu'ont eues les grands partis politiques provinciaux dans Louis-Hébert», a résumé le chef.

Nouveau candidat

M. Gosselin était particulièrement fier de présenter son nouveau candidat dans Saint-Louis-Sillery. Alexandre Pettigrew est le neveu de l'ex-ministre fédéral Pierre Pettigrew et petit-fils de Louis Pettigrew, conseiller à Sillery de 1959 à 1975.

«Alexandre a un profil de très grande qualité et une expérience professionnelle de haut niveau, ce qui m'a tout de suite plu», a-t-il déclaré à propos du père de quatre enfants âgé de 35 ans qui a auparavant travaillé en représentation pharmaceutique avant de faire le saut chez Loto-Québec.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer