L'Îlot Saint-Vincent-de-Paul et la maison Pollack expropriés

La maison Pollack est une résidence patrimoniale centenaire... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La maison Pollack est une résidence patrimoniale centenaire de la Grande Allée, évaluée à 1,2 million $, qui a un urgent besoin de rénovations.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Après avoir longuement menacé de le faire, la Ville de Québec passe à l'action et entame des procédures pour acquérir l'Îlot Saint-Vincent-de-Paul et la maison Pollack. Les propriétaires pourront convenir d'une transaction de gré à gré avec la Ville, mais à défaut d'une entente, ils seront expropriés.

L'Îlot Saint-Vincent-de-Paul est un terrain abandonné depuis plus de 10 ans situé à l'angle de la côte d'Abraham et de l'avenue Honoré-Mercier. Selon le maire de Québec Régis Labeaume, ce lot vacant «affecte grandement le paysage urbain».

Il accueillait autrefois l'église Saint-Vincent-de-Paul. Seule sa façade avait été conservée pour être intégrée à un futur projet immobilier, mais elle a finalement dû être démolie en 2010. Le propriétaire des hôtels Jaro, Jacques Robitaille, avait en tête un projet d'hôtel, de logements et de commerces, qui n'a jamais vu le jour. Le lot évalué à 3,8 millions $ pourra être géré par la Ville ou revendu à un promoteur qui respectera ses visées pour le secteur. 

La maison Pollack est quant à elle une résidence patrimoniale centenaire située au 1, Grande Allée Est, qui a un urgent besoin de rénovations. Le Soleil avait déjà révélé cet été que le processus d'expropriation allait être enclenché contre le promoteur montréalais Stevens Coulombe. Selon la Ville, les projets du promoteur auraient altéré de façon trop importante l'allure de la maison, évaluée à 1,2 million $. 

La Ville peut aller de l'avant dans ces deux dossiers car elle vient de se donner de nouveaux outils dans son Programme particulier d'urbanisme (PPU) de la colline parlementaire. Elle ne présente toutefois pas d'échéancier pour arriver à ses fins. «C'est toujours dur de dire combien de temps ça va prendre, mais au moins c'est enclenché», dit Paul-Christian Nolin, attaché de presse du maire.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer