Les Brigades de l'amour, «des lâches», estime Labeaume

Régis Labeaume incite tous les politiciens, «unanimement», à... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Régis Labeaume incite tous les politiciens, «unanimement», à s'unir pour dénoncer les actes de racisme.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Québec a qualifié de «harcèlement» les tracts à caractère islamophobe distribués récemment par Les Brigades de l'Amour aux alentours du Centre culturel islamique de Québec. «Ce sont des gens qui se payent la traite, mais ce sont essentiellement des lâches, ce sont des pleutres, ce sont des poltrons. C'est tout simplement ça, ces gens-là.»

Régis Labeaume fait essentiellement référence au fait que les instigateurs des Brigades de l'Amour sont restés anonymes jusqu'à présent. Les demandes d'entrevue du Soleil sont d'ailleurs demeurées lettre morte.

Samedi matin, Le Soleil révélait la présence à Québec de ce groupe qui dit vouloir combattre la haine à Québec. Dans leur Bulletin Rose, qui aurait été tiré à 25 000 exemplaires, Les Brigades de l'Amour accuse le Centre culturel islamique de Québec de propager des propos «terriblement intolérants et haineux».

Pour Régis Labeaume, il s'agit là d'un nouvel élément inquiétant à Québec. «Je ne veux pas exagérer, mais il y a un vent d'extrême droite actuellement au Québec. C'est plus évident à Québec parce qu'on a eu la fusillade le 29 janvier. [...] Il y a comme un modèle de comportement actuellement qui fait en sorte que les gens s'en permettent. Ceux qui pensaient des choses ne le disaient pas avant. On peut remercier notre voisin des États-Unis qui a banalisé le racisme et la violence, et qui fait qu'aujourd'hui, les gens s'en permettent.»

«Il faut les dénoncer sans arrêter. C'est sûr qu'en les dénonçant, on les excite aussi, on est très conscient de ça. Mais entre les exciter en en parlant, et ne pas en parler pour les condamner, je préfère les condamner», ajoute le maire.

S'unir contre le racisme

«Le pire là-dedans, c'est de nier. Historiquement, quand des mouvements d'extrême droite sont nés, la réaction des autorités a toujours été de banaliser, en disant: "Si on n'en parle pas, on ne leur donnera pas d'importance. En ne leur donnant pas d'importance, ils ne grossiront pas." C'est pas comme ça que ça se passe. À chaque fois qu'ils l'ont fait, ça n'a pas fonctionné.»

Il incite tous les politiciens, «unanimement», à s'unir pour dénoncer les actes de racisme. «Il va falloir qu'on soit clair, net et précis, sans jeux électoraux, sans besoin d'aller chercher des votes, sans besoin de traiter les autres de racistes, mais qu'on ait tous le même discours pour dire qu'il faut condamner ça. Il faut le faire constamment, régulièrement, systématiquement.»

M. Labeaume dénonce au passage l'attitude de certains politiciens, qui «n'en parlent pas trop parce qu'ils ne veulent pas perdre cette clientèle-là».

«Assez, c'est assez»

Tard samedi soir, le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) a publié un communiqué intitulé «Assez, c'est assez!» dans lequel il «dément formellement, et avec force, toutes [les] allégations mensongères qui ne sont remplies que de haine et de racisme» écrites dans les tracts distribués par Les Brigades de l'Amour.

«Le CCIQ n'a jamais prôné la violence ou les insultes à l'égard de nos concitoyens, quelle que soit leur confession, leur origine ou leur orientation sexuelle. Bien au contraire, le CCIQ a toujours été en première ligne pour combattre la violence sous toutes ses formes», écrit le CCIQ.

Le communiqué énumère ensuite plus d'une dizaine d'actes violents qui ont porté atteinte «à la sécurité de citoyens de par leur appartenance religieuse». Parmi ceux nommés, la tuerie du 29 janvier, mais aussi plus récemment la voiture incendiée du président du CCIQ, Mohamed Labidi, et les excréments jetés à la porte de la Grande Mosquée. Le CCIQ indique finalement qu'il n'hésitera pas à déployer tout recours légal pour faire valoir ses droits et ceux de ses membres.  Avec Jean-Frédéric Moreau




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer